1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attaque de Villeurbanne : "Notre pays s'est désarmé face à ce type de situation" dit Ciotti
1 min de lecture

Attaque de Villeurbanne : "Notre pays s'est désarmé face à ce type de situation" dit Ciotti

INVITÉ RTL - Le député LR des Alpes-Maritimes réagit ce lundi à l'attaque de Villeurbanne qui a fait un mort et huit blessé samedi 31 août.

L'attaque au couteau à Villeurbanne a fait un mort et neuf blessés
L'attaque au couteau à Villeurbanne a fait un mort et neuf blessés
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Drame de Villeurbanne : notre pays s'est "désarmé face à ce type de situation" dit Éric Ciotti
08:38
Drame de Villeurbanne : notre pays s'est "désarmé face à ce type de situation" dit Éric Ciotti
08:37
Yves Calvi & Thomas Pierre - édité par Thomas Pierre

La piste terroriste semble à ce stade écartée. Le suspect de l'attaque au couteau de samedi à Villeurbanne, qui a notamment coûté la vie à un jeune de 19 ans, "a tenu des propos "incohérents et confus" aux enquêteurs. Cet Afghan, âgé d'une trentaine d'années, a reconnu "partiellement les faits", disant notamment "avoir entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l'ordre de tuer", a-t-il précisé.

Après ce drame, Jean-Paul Bret, le maire socialiste de Villeurbanne a fustigé ceux "qui se sont engouffrés d'une façon assez honteuse dans ce qui est un fait divers terrible". Invité de RTL, Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, estime que les propos de l'élu "semblent un peu déconnectés". 

"Nous devons faire en sorte que de tels actes ne se reproduisent pas, parce qu'ils sont la conséquence depuis des années (...) d'une lente dérive où notre pays s'est quelque part désarmé face à ce type de situation, face à la monté de l'islamisme (...) et face à ses personnes dont on connaît la dangerosité et qui restent dans notre pays", affirme le député LR. "On peut faire de la polémique, on peut dire qu'il ne faut pas stigmatiser. Moi je souhaite des actes et que ces faits ne se reproduisent plus", conclut Éric Ciotti. 

Le Parquet national antiterroriste (PNAT) n'a pas été saisi à ce stade, "en raison de la personnalité du mis en cause et en l'absence d'éléments permettant de rattacher directement son passage à l'acte à une entreprise terroriste", a indiqué le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/