1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Aquarius : Stéphane Ravier dénonce "l'hypocrisie" d'Emmanuel Macron
1 min de lecture

Aquarius : Stéphane Ravier dénonce "l'hypocrisie" d'Emmanuel Macron

INVITÉ RTL - Le sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône critique la politique migratoire du gouvernement alors que la France se prépare à accueillir 60 migrants qui ont accosté à Malte.

Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône en mai 2017.
Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône en mai 2017.
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Stéphane Ravier est l'invité de RTL
09:56
"Le Rassemblement national est dans une situation financière très délicate", dit Stéphane Ravier
02:23
Aquarius : le "mutisme" d'Emmanuel Macron est "la preuve d'une soumission", dit Stéphane Ravier
01:23
L'invité de RTL du 16 août 2018
09:50
Jérôme Florin & Claire Gaveau

Le navire humanitaire Aquarius a finalement accosté à Malte après plusieurs jours d'errance en Méditerranée. Les 141 migrants à bord, de même que les 114 arrivés précédemment sur l'île, vont être transférés dans cinq pays européens. C'est pourquoi la France se prépare à accueillir 60 migrants dans les jours à venir. 

Une annonce ouvertement critiquée par Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône. Invité de RTL ce jeudi 16 août, il dénonce une "hypocrisie". "C'est du Emmanuel Macron dans le texte et dans l'attitude. C'est de l'hypocrisie portée au sommet de l'État. Certains ont essayé de nous faire croire que son mutisme était la preuve d'une fermeté, c'était en fait la preuve d'une compromission voire d'une soumission", déplore-t-il, définissant dès lors le chef de l'État comme un "agent de l'immigrationnisme".

Il poursuit : "Ces fameux clandestins, nous ne nous contentons plus de les accueillir chez nous, nous allons les chercher dans les ports des autres pays. C'est absolument scandaleux au vu de la situation de nos compatriotes".

J'ai beau relire les évangiles, je n'ai pas lu que la France devait être le Christ des nations

Stéphane Ravier

Si l'archevêque de Rouen estimait, la veille sur RTL, que la France pouvait être "plus généreuse", Stéphane Ravier a une vision différente même s'il reconnaît que l'Église "est dans son rôle de générosité".

À lire aussi

Malgré tout, la "réalité économique" est tout autre pour le membre du Rassemblement national : "Nous n'avons plus les moyens d'accueillir qui que ce soit. Et j'ai beau relire les évangiles, je n'ai pas lu que la France devait être le Christ des nations et porter sur son dos la croix de la pauvreté mondiale", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/