3 min de lecture Delphine Batho

Alba Ventura : "Quand Delphine Batho sulfate François Hollande"

REPLAY - L'ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho publie "Insoumise" (Grasset), un ouvrage dans lequel elle se livre à un sévère réquisitoire de l'action de François Hollande.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "Quand Delphine Batho sulfate François Hollande" Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Retour en fanfare pour Delphine Batho. L'ancienne ministre de l'Écologie du gouvernement de Jean-Marc Ayrault publie Insoumise (éditions Grasset), dans lequel elle s'en prend vivement à François Hollande. Une épidémie ? Plutôt une série noire.

Après le livre de livre de Cécile Duflot, dans lequel celle-ci écrivait que François Hollande était "le Président de personne", après les envolées de Montebourg et Hamon, qui sont revenus à la charge cette semaine en expliquant que cette présidence était partie sur de "mauvais rails", voilà Delphine Batho. Elle pose à la "une" du Parisien Magazine, avec un tournesol entre les dents - mi ultra-bright, mi belle des champs -, avec ce titre : "Hollande c'est fini". Là, c'est le pompon.

Une exécution

Que dit-elle ? "Cher François, tu as organisé une sorte d'abandon de l'idéal". Notez qu'elle le tutoie. C'est camarade François ! On parle d'égal à égal au Président, quand on est Delphine Batho. Elle poursuit : "Ton échec le plus grave est d'avoir tourné le dos à tes idées. Au fond, tu  le sais bien, il n'y aura pas de deuxième mandat pour toi. Tu n'as plus rien à perdre. Alors pourquoi ne pas essayer de mettre le temps qui reste à profit ?  Essaie d'accomplir des réformes dont on puisse être fiers". 

C'est une exécution. François Hollande est fini pour Delphine Batho, qui explique qu'il "faut organiser des primaires". Tout cela vient quand même de quelqu'un qui fait partie du groupe majoritaire, du parti du Président.

À lire aussi
Delphine Batho à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018 écologie
Fichage de Monsanto : "Ce sont des méthodes de barbouze", lance Delphine Batho

Delphine Batho c'est une apparatchik, un pur produit du système politique. Elle vient du syndicalisme étudiant. C'est une ancienne des jeunes socialistes. Elle a grandi au PS sous la tutelle de François Hollande. C'est comme cela qu'elle est devenue suppléante de Ségolène Royal, puis députée, puis ministre pendant dix-huit mois.

Entre le drame de Delphine Batho et ceux des petites mains de Lejaby, il y a un monde

Alba Ventura
Partager la citation

C'est une fille intelligente. Elle a du caractère, elle ne manque pas d'idées. Mais c'est un peu court comme CV pour donner des leçons

On comprend bien qu'elle a souffert dans son ministère. On imagine sans problème que lorsqu'on est à l'écologie, les lobbys vous dévorent, qu'il faut avaler des couleuvres. Mais enfin, c'est la vie politique. Delphine Batho a le toupet de dédier son livre "à toutes celles et ceux qui, comme moi, ont un jour été écartés, limogés, licenciés, virés". Enfin entre le drame de Delphine Batho et ceux des petites mains de Lejaby, il y a un monde. Quelle déconnexion ! 

"Les enfants gâtés de la politique"

Des comportements comme cela, on en croise souvent. En politique, on monte vite et on est toujours surpris lorsque ça redescend, parce qu'on se croit trop souvent intouchable. On a déjà vu cela à droite et à gauche. On pense à Rama Yade et à Rachida Dati, mais aussi à Aurélie Filippetti.

C'est la génération "Vu à la télé" qui prend bien la lumière. Une génération qui a grandi très vite (trop vite) en politique et qui, finalement, se croit tout permis. C'est ce que Claude Bartolone, qui a un peu d'expérience (quarante ans de vie politique) appelle "les enfants gâtés de la politique". Il y ajoute Hamon, Montebourg, Moscovici et Peillon.

Le Président est définitivement descendu de son piédestal

Alba Ventura
Partager la citation

Claude Bartolone a dit : "La gauche ne gouverne pas si souvent dans ce pays pour qu'on ne s'y donne pas davantage". À méditer...

Pour François Hollande, le mal est déjà fait. Cela confirme simplement que tout est devenu permis, que le Président est définitivement descendu de son piédestal. Ça, ce n'est bon pour personne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Delphine Batho François Hollande Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants