1 min de lecture Les Républicains

Alain Juppé chahuté pour son retour à Bordeaux

L'ancien premier ministre tente de tourner la page après sa défaite aux portes de l'élection présidentielle de 2017.

Alain Juppé à Bordeaux, le 2 décembre 2016
Alain Juppé à Bordeaux, le 2 décembre 2016 Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Les lendemains ne chantent pas toujours. Et Alain Juppé est en train d'en faire l'amère expérience en retrouvant sa ville d'Aquitaine et en actant son retrait de la politique nationale, qu'il avait signifié le 27 novembre dernier à la suite de sa défaite au second tour de la primaire de la droite et du centre. 

Dans son édition du 12 décembre, Le Parisien évoquait un retour en demi-teinte dans son fief électoral. "Il a été très abattu après le résultat, mais revenir à Bordeaux lui a redonné du poil de la bête", explique un fidèle au quotidien. Son directeur de cabinet à la mairie, Ludovic Martinez, évoque son humour. "L'autre jour, on lui disait 'l'union fait la force', et il nous a répondu du tac au tac 'pas toujours'", s'amuse-t-il. Néanmoins, Alain Juppé n'évoque plus les questions de politiques nationales. "Il n'a pas voulu réagir au renoncement de Hollande, ni à l'entrée en campagne de Michèle Alliot-Marie. Il dit qu'il est en cure", précise Ludovic Martinez.

Le retour à Bordeaux signifie donc un nouveau plongeon dans les affaires courantes de la capitale girondine. Une situation délicate. Lundi 12 décembre, l'édile a renfilé ses habits de maire et a assisté à son premier conseil municipal depuis son retour. Une rencontre qui a donné lieu à une passe d'armes avec l'opposition locale. "Bienvenue parmi nous", a ironisé l'élu socialiste Matthieu Rouveyre. Réaction immédiate de l'intéressé. "Ça y est, on est dans la petite saloperie", raconte Sud-Ouest. Un prélude avant des remarques frontales sur le "tour de passe-passe pour masquer le déficit". Des tensions qui conduiront à une suspension de séance, qui ramène un calme... relatif, avant que le conseil ne se replonge dans les quelque 200 délibérations à l'ordre du jour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Alain Juppé Bordeaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants