1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Duhamel : "Sur France 2, Manuel Valls était plus sur la défensive que sur l'offensive"
2 min de lecture

Alain Duhamel : "Sur France 2, Manuel Valls était plus sur la défensive que sur l'offensive"

REPLAY - REPLAY-ÉDITO - Le Premier ministre Manuel Valls était sur le plateau de "Des Paroles et des Actes" sur France 2 jeudi soir.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Alain Duhamel : "Le pape François a su se faire écouter sur la scène internationale, bien plus que certains dirigeants politiques"
02:50
L'Edito d'Alain Duhamel du 25 septembre 2015
03:07
Alain Duhamel

Manuel Valls était jeudi soir 24 septembre l'invité de l'émission "Des Paroles et des Actes". "On a plutôt vu et entendu le Premier ministre que Manuel Valls" constate ce vendredi 25 septembre Alain Duhamel. Contrairement à ce qu'il faisait il y a encore 18 mois, lorsqu'"il faisait entendre un son différent, original", "mettant quelques gouttes de clémencisme dans les enfants de Jaurès", il était sur le plateau de France 2 beaucoup plus classique, comme tous les Premiers ministres à la télévision, plus sur la défensive que sur l'offensive. Il a néanmoins affiché la même autorité et fermeté qu'il déploie depuis quelques semaines sur la question des migrants et a insisté sur le fait que les réformes continuaient souligne Alain Duhamel.

Le symbole de l'attitude de Valls sur France 2 ? le gouvernement derrière lui en rang d'oignons, dans un ordre quasi-hiérarchique. Comme des petits pois auraient dit Nicolas Sarkozy

Alain Duhamel

Le chef du gouvernement n'a réellement retrouvé le guerrier qui est en lui qu'à partir du moment où il a commencé à débattre avec l'ex-Premier ministre François Fillon. "De loin le moment de cette très longue émission" pour Alain Duhamel, qui se réjouit de l'excellence dont fait preuve les deux hommes, François Fillon ayant été notamment bien meilleur que d'habitude à la télévision, offensive, vachard avec courtoisie, soulignant les demi-mesures du gouvernement en période de crise.

Alors que son ministre de l'Économie enchaîne les sorties polémiques, Manuel Valls a déclaré jeudi soir qu'Emmanuel Macron. Et c'est vrai assure Alain Duhamel pour qui  Emmanuel Macron est à Manuel Valls ce qu'avant Manuel Valls était à François Hollande : c'est-à-dire le lanceur d'idées iconoclastes, celui qui détruit les totems, qui déplaît aux vieux partis, aux anciens militants. 

Emmanuel Macron est essentiel pour François Hollande, car il n'obtiendra plus rien de la gauche de la gauche. En revanche il a besoin de voix qui viennent du centre, de jeunes cadres et il a besoin de quelqu'un qui saura les intéresser

Alain Duhamel
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/