1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Alain Duhamel : pour François Fillon "le pire est passé, mais le progrès n’est pas garanti"
1 min de lecture

Alain Duhamel : pour François Fillon "le pire est passé, mais le progrès n’est pas garanti"

ÉDITO - pour la première fois de l’histoire, quatre candidats peuvent se qualifier pour le second tour de la présidentielle.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Alain Duhamel : pour François Fillon "le pire est passé, mais le progrès n'est pas garanti"
03:13
Alain Duhamel : pour François Fillon "le pire est passé, mais le progrès n'est pas garanti"
03:16
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Alors que la campagne présidentielle est entré dans sa dernière ligne droite, l’écart se resserre entre les principaux favoris. Marine Le Pen et Emmanuel Macron font désormais jeu égal, avec 23.5% d'intentions de vote, tandis que François Fillon (19%) et Jean-Luc Mélenchon (17%) restent en embuscade. "Jusqu’à présent, à deux semaines et deux jours, il y avait soit trois candidats qui paraissaient susceptibles de se qualifier pour le second tour - ça avait été le cas en 1988, en 1995 et en 2002 -, soit il n’y en avait même que deux qui paraissaient qui, à deux semaines, paraissaient susceptibles de se qualifier. C’était le cas en 2007 et en 2012.", analyse Alain Duhamel.

"Cette fois, il y en a quatre, enfin deux et deux", poursuit-il, "Marine Le Pen et Emmanuel Macron qui au stade actuel se qualifient pour le second tour. En revanche, on voit un léger frémissement au bénéfice de François Fillon et un mouvement beaucoup plus sensible au bénéfice de Jean-Luc Mélenchon".

Les situations de chacun ne sont pas comparables tempère l’éditorialiste. Si la présidente du Front national est dans une "mauvaise passe", elle possède "un socle d’une solidité incomparable". Pour François Fillon, "le pire est passé, mais le progrès n’est pas garanti” souligne Alain Duhamel. Enfin, il fait remarquer que nous traversons un moment décisif pour Emmanuel Macron : si le candidat de "En Marche !" devrait "bénéficier du vote utile en face de Marine Le Pen mais devrait se montrer un peu pugnace" à l'occasion de L'Émission politique du 6 avril.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/