1 min de lecture Affaire Bygmalion

Affaire Bygmalion : Jérôme Lavrilleux ne veut pas être celui "qui paiera pour tous"

Jérôme Lavrilleux, qui pourrait être exclu de l'UMP, se dit "prêt à aller jusqu'au bout" pour se défendre, "y compris devant la justice".

Jérôme Lavrilleux devant la Commission électorale de l'UMP le 22 novembre 2012 (Archives)
Jérôme Lavrilleux devant la Commission électorale de l'UMP le 22 novembre 2012 (Archives) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ex-directeur adjoint de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, qui a reconnu l'existence d'un système de fausses facturations au sein de l'UMP, est menacé d'exclusion du parti lors du bureau politique de mardi 24 juin.

L'intéressé se défend, ce lundi. Joint par Le Monde, il déclare : "Je ne serai pas le type qui paiera pour tous. Je suis un des rares à avoir eu le courage d'assumer certaines choses mais je ne serai pas le gentil mouton que l'on peut amener à l'abattoir sans rien dire".

S'il le faut, après m'être défendu en interne, je me défendrai en externe, j'irai devant la justice

Jérôme Lavrilleux
Partager la citation

Concernant sa probable exclusion de l'UMP, Jérôme Lavrilleux explique ne pas avoir reçu de convocation. "S'ils décident d'enclencher une procédure d'exclusion, ils devront suivre la procédure et m'envoyer une lettre recommandée, avec le motif invoqué", poursuit-il. 

"Je pourrai alors être entendu par la commission des recours, avec un avocat. Et s'il le faut, après m'être défendu en interne, je me défendrai en externe, j'irai devant la justice", a-t-il ajouté.

"Jusqu'au bout"

À lire aussi
Nicolas Sakozy justice
Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy déçu par le rejet du Conseil constitutionnel

"Je me battrai jusqu'au bout", a-t-il insisté, en rappelant qu'Alain Juppé, l'un des membres du triumvirat qui veut l'exclure, avait été condamné en 2004, alors qu'il présidait l'UMP, dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris et n'avait démissionné qu'après, sans avoir été exclu du parti.

Condamné en première instance en janvier 2004, Alain Juppé avait démissionné de la présidence de l'UMP en juillet, quelques mois avant son jugement en appel, en décembre suivant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bygmalion Jérôme Lavrilleux UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772817194
Affaire Bygmalion : Jérôme Lavrilleux ne veut pas être celui "qui paiera pour tous"
Affaire Bygmalion : Jérôme Lavrilleux ne veut pas être celui "qui paiera pour tous"
Jérôme Lavrilleux, qui pourrait être exclu de l'UMP, se dit "prêt à aller jusqu'au bout" pour se défendre, "y compris devant la justice".
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-bygmalion-jerome-lavrilleux-ne-veut-pas-etre-celui-qui-paiera-pour-tous-7772817194
2014-06-23 20:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7inNeWv66zrBHJUQBYGRLA/330v220-2/online/image/2014/0623/7772817229_jerome-lavrilleux-devant-la-commission-electorale-de-l-ump-le-22-novembre-2012-archives.jpg