1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Benalla : le couple de la Contrescarpe "n'est lié à aucun groupe militant violent"
1 min de lecture

Affaire Benalla : le couple de la Contrescarpe "n'est lié à aucun groupe militant violent"

INVITÉ RTL - L'avocat du couple violenté par Alexandre Benalla place de la Contrescarpe à Paris estime que les révélations assurant qu'ils n'avaient pas menti sur leur identité "permettent de rassurer sur leurs profils".

Le manifestant molesté par Alexandre Benalla lors de la manifestation du 1er mai.
Le manifestant molesté par Alexandre Benalla lors de la manifestation du 1er mai.
Crédit : Naguib-Michel SIDHOM / AFP
Couple molesté par Benalla : les révélations permettent de "rétablir leur honneur" pour leur avocat
06:45
Vincent Parizot

Nouvelles révélations dans l'affaire Benalla. On apprend ce mardi 7 août que le couple interpellé le soir du 1er mai place de la Contrescarpe n'a pas menti à la police sur son identité.

Le Monde révèle que ce couple avait donné son identité dès leur arrestation contrairement aux dires de Michel Delpuech, le préfet de police de Paris, qui affirmait le contraire devant la commission d'enquête parlementaire. Selon le quotidien, ils ne sont pas auteurs de violences graves et répétées et vierges de tout antécédent judiciaire.

Pour Me Sahand Saber, avocat du couple violenté par Alexandre Benalla, "la question était de rétablir leur honneur car ils ont été accusés par les autorités et la défense de M. Benalla d'être des casseurs et des fauteurs de troubles et c'est quelque chose qui les a beaucoup affectés".

Ils étaient effectivement des badauds de passage

Me Sahand Saber

On a alors pu croire dans leur entourage qu'ils étaient liés au Black Blocs. "Ce retour de la procédure permet de rétablir la vérité et de démontrer aujourd'hui qu'ils ne sont liés à aucun groupe militant violent et qu'ils étaient effectivement des badauds de passage", affirme l'avocat du couple.

Avec ses révélations du Monde, le conseil rassure sur l'état psychologique de ses clients qui "vont un peu mieux" selon lui. Une enquête préliminaire visant le couple pour jet de projectile contre les CRS, ce cuisinier grec exerçant à Paris et sa compagne, graphiste française, devraient être entendus dans quelques temps et "c'est quelque chose qu'ils redoutent". "Aujourd'hui, cette affaire les rattrape" mais ils sont satisfaits que ces nouvelles révélations "permettent de rassurer sur leurs profils". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/