2 min de lecture Justice

Affaire Baupin : "J'ai le devoir de raconter mon histoire", clame Sandrine Rousseau

La secrétaire nationale adjointe d'Europe Écologie-Les Verts publie un livre, "Parler", où elle revient sur l'affaire Baupin et les difficultés à dénoncer les agressions sexuelles.

L'ancienne vice-présidente du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, Sandrine Rousseau
L'ancienne vice-présidente du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, Sandrine Rousseau Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Elle est l'une des quatre élues écologistes à avoir accusé Denis Baupin de harcèlement et d'agressions sexuels et avoir ainsi brisé la loi du silence. Sandrine Rousseau, l'ancienne porte-parole Europe Écologie-Les Verts fait de nouveau la Une alors qu'elle publie ce mercredi 27 septembre son livre Parler, aux éditions Flammarion.

Après la première plainte classée sans suite, à cause de la prescription, Sandrine Rousseau a tenu à raconter ce qui est rapidement devenue "l'affaire Baupin". "Mon histoire méritait d’être rendue publique. Pas le récit médiatique de l’affaire tel qu’il a pu être fait, mais mon histoire à moi, celle que j’ai intimement vécue. Un jour, Denis Baupin m’a plaquée contre le mur en me tenant par la poitrine et a cherché à m’embrasser. Je n’ai jamais gardé ça secret mais, pour autant, personne ne m’a entendue, ou n’a voulu m’entendre", confie-t-elle à 20 minutes assurant avoir besoin de "mettre des mots sur ce qui s'est passé".

Selon elle, ce scandale politique aurait même pu être évité. "Si nous avions brisé le silence avant, il n'y aurait pas eu d'affaire Baupin. On lui a malheureusement laissé le champ libre", déplore-t-elle.

À lire aussi
Marine Le Pen lors de son discours de rentrée à Fréjus politique
Les actualités de 12h30 - Tweets de l'EI : Marine Le Pen soumise à un examen psychiatrique

Se taire, c'est donner le droit à notre agresseur de recommencer

Sandrine Rousseau
Partager la citation

Ce livre s'apparente dès lors à une sonnette d'alarme : "Se taire, c'est donner le droit à notre agresseur de recommencer (...) J'ai le devoir de raconter mon histoire pour toutes celles qui ont encore du mal aujourd'hui à briser le silence", explique-t-elle. Surtout que selon elle, lors des affaires d'agressions sexuelles, "la pression est d'emblée mise sur nous, les victimes".

Un livre essentiellement pour les femmes

Sortir du silence, porter plainte, telle est la première phase de la thérapie proposée par Sandrine Rousseau alors qu'en France, seulement 10% des femmes mènent une action en justice dans ce genre d'affaire.

C'est pourquoi l'ancienne porte-parole d'EELV publie Parler. "Il est avant tout destiné aux femmes, à toutes les femmes qui se reconnaissent dans mon témoignage, à celle qui ont subi ou qui malheureusement risquent de subir une agression sexuelle", raconte-t-elle. Mais les femmes ne sont pas les seules concernées par cette histoire alors que Sandrine Rousseau veut également toucher les proches des victimes et la gent masculine. "Les hommes ont le devoir de se désolidariser de ceux qui commettent de tels actes, mais bien souvent, ce n'est pas le cas", regrette-t-elle. 

Une nouvelle plainte déposée

La sortie de ce livre s'accompagne également d'une nouvelle action en justice. Après une première plainte classée sans suite, Sandrine Rousseau a décidé de porter plainte contre Denis Baupin pour "dénonciation calomnieuse", vendredi 22 septembre. Elle qualifie en effet d'"insupportable" le fait de "se faire traiter de menteuse par celui qu'elle accusait d'agression sexuelle", a raconté Jean-Yves Moyart.

Selon lui, cette plainte déposée au parquet de Paris est la conséquence des poursuites en "diffamation" lancées par l'ex-député de Paris Denis Baupin contre France Inter et Mediapart en mai 2016. Dans cette procédure, Sandrine Rousseau, qui a témoigné à visage découvert dans ces médias, a été mise en examen le 24 mars pour "diffamation", ce qui constitue pour elle "un déshonneur, une double peine", a affirmé son avocat. L'ex-député avait nié farouchement ces allégations, en arguant de "jeux de séduction", entre "adultes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Denis Baupin Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790252113
Affaire Baupin : "J'ai le devoir de raconter mon histoire", clame Sandrine Rousseau
Affaire Baupin : "J'ai le devoir de raconter mon histoire", clame Sandrine Rousseau
La secrétaire nationale adjointe d'Europe Écologie-Les Verts publie un livre, "Parler", où elle revient sur l'affaire Baupin et les difficultés à dénoncer les agressions sexuelles.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-baupin-j-ai-le-devoir-de-raconter-mon-histoire-clame-sandrine-rousseau-7790252113
2017-09-27 16:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2oNvf_8pZlWCehxp2Pr9iw/330v220-2/online/image/2015/0308/7776928545_sandrine-rousseau-vice-president-du-conseil-regional-du-nord-pas-de-calais.jpg