2 min de lecture 35 heures

35 heures : "Le système actuel est en faillite", selon Éric Ciotti

REPLAY - INVITÉ RTL - Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, a confirmé les propos de Nicolas Sarkozy concernant le projet de la droite de réformer les 35 heures en cas de retour au pouvoir.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
35 heures : "Le système actuel est en faillite", selon Éric Ciotti Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et Olivier Mazerolle

Les Républicains semblent être passés à la vitesse supérieure concernant les réformes sociales que le parti veut appliquer s'il arrive à reconquérir le pouvoir. Nicolas Sarkozy a lancé les hostilités dans une interview accordée au journal Les Échos de ce mercredi 30 septembre. L'ancien chef de l'État y fustige les 35 heures, qu'il veut absolument réformer. Éric Ciotti appuie le projet de son leader.

"C'est nécessaire. Aujourd'hui on a un code du travail qui est devenu un code du chômage, indique le député des Alpes-Maritimes. L'immobilisme et le conservatisme syndical ont participé à ce bilan catastrophique qui est celui de notre économie aujourd'hui". Éric Ciotti emboîte le pas de Nicolas Sarkozy, très véhément envers les syndicats qu'il juge sclérosants pour le dialogue social. Éric Ciotti souhaite "faire confiance au dialogue social mais plus avec les syndicats". 

Il faut qu'on ait des syndicats responsables, comme ça se passe en Allemagne

Éric Ciotti
Partager la citation

"Ce que propose Nicolas Sarkozy, ce que d'autres ont proposé, je pense en particulier à François Fillon, c'est réintroduire de la liberté", indique-t-il concernant la renégociation du temps de travail entreprise par entreprise et la possibilité de se présenter aux élections des représentants du personnel sans être syndiqué. Éric Ciotti s'appuie sur le faible taux de syndiqués (7%) pour demander "une refondation" du système. "Qui peut contester que le système actuel a échoué ? Qu'il est quasiment en faillite ?", insiste-t-il. 

"Il faut qu'on ait des syndicats responsables, comme ça se passe en Allemagne", préconise le député Les Républicains. Dans la ligne de mire de ces réformes, les fonctionnaire sont parmi les premières cibles. Éric Ciotti indique qu'ils ne travaillent "pas tous" 35 heure par semaine. "Je viens de le constater dans ma collectivité puisque j'ai annoncé au Conseil départemental des Alpes-Maritimes que j'abrogeais l'accord sur le temps de travail qui date de l'année 2000. On était à 1.568 heures et que la durée légale est 1.607 heures", illustre le président du Conseil départemental. La droite veut donc réforme les 35 heures, qui ont "déstabilisé la fonction publique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
35 heures Nicolas Sarkozy Temps de travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants