1 min de lecture Environnement

Pic de pollution en Ile-de-France : "Il n'y a aucun risque pour la santé", dit un médecin

INVITÉ RTL - La pollution aux fines particules devrait atteindre un pic ce lundi. "Il n'y a aucun risque pour les personnes bien portantes", rassure le professeur Michel Aubier.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Le Professeur Michel Aubier : "Les gens malades ne vont pas faire du jogging les jours de pic de pollution !" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Laurent Bazin | Durée : | Date :
La page de l'émission
Laurent Bazin
Laurent Bazin et La rédaction numérique de RTL

Le beau temps ensoleillé a pour conséquence le retour de la pollution. L'épisode de pollution aux particules qui touche l'Ile-de-France devrait se prolonger en début de semaine, avec un dépassement attendu du seuil d'information, ce lundi 10 mars.

Un risque pour les personnes asthmatiques

Pour le professeur Michel Aubier, chef du service de pneumologie-allergologie à l'hôpital Bichat à Paris, "aucun risque n'est à craindre pour les personnes bien portantes". L'alerte rouge pourra provoquer un picotement "au niveau des yeux et de la gorge", ajoute-t-il. "Le risque concerne vraiment les sujets ayant une maladie chronique respiratoire ou cardiaque.

"La pollution constante, c’est-à-dire quand on est exposé régulièrement à une atmosphère polluée, peut avoir des conséquences si on est une personne à risque", explique le médecin. La préfecture de police de Paris déconseille aux populations les plus sensibles de pratiquer des activités sportives intenses.

Il vaut mieux être dehors et bouger plutôt qu'à l'intérieur et ne rien faire

Michel Aubier, chef du service de pneumologie-allergologie, à l'hôpital Bichat à Paris
Partager la citation

"Cela a du sens pour les personnes souffrant d'asthme ou de problèmes cardiaques", estime Michel Aubier avant d'ajouter : "Mais pour les personnes bien portantes, il vaut mieux être dehors et bouger plutôt qu'à l'intérieur et ne rien faire". 

5% de notre temps à l'extérieur

À lire aussi
Un avion (illustration) environnement
Transport aérien : faut-il taxer ceux qui voyagent le plus ?

D'un point de vue médical, "on ne voit pas arriver plus de patient dans les périodes de forte pollution", précise-t-il. "Évidemment, il est nécessaire de prendre des mesures pour lutter contre la pollution mais il ne faut pas dramatiser non plus".

"Nous passons seulement 5% de notre temps à l'extérieur. Le vrai risque concerne les moments où nous sommes dans des locaux qui sont pollués par la peinture ou la colle utilisée. Donc, ouvrez vos fenêtres et aérez vos espaces intérieurs", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Info Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants