1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Des parcelles d'alpages déplacées pour mimer les changements du climat
1 min de lecture

Des parcelles d'alpages déplacées pour mimer les changements du climat

Ce 28 septembre dans les Alpes, des chercheurs vont se livrer à une opération originale : ils vont déménager des parcelles d'alpages pour mimer le réchauffement climatique.

L'alpage de Michel, entre 1.800 et 2.700 mètres d'altitude. Des fleurs par milliers dont raffolent les brebis.
L'alpage de Michel, entre 1.800 et 2.700 mètres d'altitude. Des fleurs par milliers dont raffolent les brebis.
Crédit : Etienne Baudu
Des parcelles d'alpages déplacées pour mimer les changements du climat
00:01:48
Loïc Farge & Sophie Joussellin

Ces 40 mètres carrés d'alpages vont faire une descente rapide, tout schuss, de 600 mètres. Transportés par hélicoptères, ces carrés de terre et d'herbe d'environ 150 kilos chacun vont passer de 2.500 à 1.900 mètres d'altitude. Ils vont quitter les pentes du col du Galibier pour s'installer, plus bas sous le col du Lautaret. Leur environnement va donc complètement changer. Ils vont quitter une pelouse alpine pour se retrouver dans une zone où prédomine une forêt de résineux.

Le but est d'étudier le comportement de cet écosystème lors d'un brutal changement de climat. Car ce déménagement va s'accompagner d'une hausse des températures moyennes de 3 degrés. On va en quelque sorte mimer le réchauffement climatique afin de voir comment se passe l'adaptation.

Quelle adaptation de la faune et de la flore ?

La particularité de l'opération, c'est qu'elle ne concerne pas que les plantes. Les insectes et les petits herbivores qui peuplent cet alpage vont aussi être transplantés, car les carrés d'herbe sont creusés sur 15 à 30 centimètres d'épaisseur.

Les chercheurs de la station alpine Joseph-Fourier vont donc désormais étudier le comportement de cet écosystème confronté à ce changement climatique express. Les plantes vont-elles s'adapter ou remonter en altitude ? Vont-elles continuer à vivre en bonne intelligence avec les plantes voisines ? Certaines seront-elles plus résistantes d'autres vont-elles disparaître ? Même chose pour les insectes ? Il faudra au moins cinq ans pour avoir des réponses à toutes ces questions.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.