1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. COP21 : Laurent Fabius présente un accord "juridiquement contraignant" qui s'efforce de limiter le réchauffement à 1,5°C
1 min de lecture

COP21 : Laurent Fabius présente un accord "juridiquement contraignant" qui s'efforce de limiter le réchauffement à 1,5°C

Le président de la COP21, Laurent Fabius, a présenté samedi le texte d'accord qui devra être validé par les 195 pays et l'Europe.

Laurent Fabius a présenté le projet d'accord final de la COP21 en compagnie du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon et du président de la République François Hollande samedi 12 décembre.
Laurent Fabius a présenté le projet d'accord final de la COP21 en compagnie du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon et du président de la République François Hollande samedi 12 décembre.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
COP21 : Laurent Fabius présente un accord "juridiquement contraignant" qui s'efforce de limiter le réchauffement à 1,5°C
02:38
James Abbott & Geoffroy Lang & Virginie Garin

Le président de la COP21, Laurent Fabius, a présenté samedi 12 décembre le projet d'accord mondial sur le climat. "Il confirme notre objectif : contenir l'augmentation de la température bien en-deçà de 2°C et de s'efforcer de la maintenir à 1,5°C, ce qui permettrait de réduire significativement les risques et les impacts du réchauffement", a-t-il expliqué.

"Ce texte contient les principales avancées, dont beaucoup d’entre nous pensaient qu’elles seraient impossibles à obtenir, il est juste, durable, dynamique, équilibré et juridiquement contraignant.", a-t-il poursuivi, visiblement ému. Le ministre a souligné avoir une "pensée particulière pour tous ceux, ministres, négociateurs, militants, qui auraient voulu être là en cette circonstance probablement historique mais qui ont agi et lutté sans pouvoir connaître ce jour”.

Cet accord permettra à chaque pays de rentrer la tête haute

Laurent Fabius

Le ministre des Affaires étrangères, entouré du président de la République François Hollande, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon, a estimé que ce texte constitue "le meilleur équilibre possible, à la fois puissant et délicat et permettra à chaque pays de rentrer la tête haute et avec des acquis importants."

François Hollande s'est également exprimé à la tribune du Bourget, et a exhorté les pays à faire "le pas décisif". "Vous avez l'occasion de changer le monde", a-t-il souligné après l'intervention de Ban Ki Moon qui a appelé les pays à "finir le travail". 

À lire aussi

Afin de mettre d'accord 195 pays, des concessions ont dû être faites. Ainsi un accord de 100 milliards de dollars par an promis aux pays du sud semble avoir disparu du texte final. Cette somme "devra être un plancher pour l'après 2020", a pourtant indiqué le président de la conférence de Paris Laurent Fabius ; une date qui correspond à l'entrée en vigueur de l'accord attendu à Paris. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/