1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Climat : "Arrêtons d'utiliser les océans comme une poubelle universelle", clame Jean-Michel Cousteau
1 min de lecture

Climat : "Arrêtons d'utiliser les océans comme une poubelle universelle", clame Jean-Michel Cousteau

REPLAY / INVITÉ - L'océanographe, fils du commandant Cousteau, dirige l'ONG "Oceans Futures Society". Il revient sur les impacts du changement climatique sur les océans.

L'océanographe Jean-Michel Cousteau dirige l'ONG "Oceans Futures Society"
L'océanographe Jean-Michel Cousteau dirige l'ONG "Oceans Futures Society"
Crédit : AFP / Mark Davis
Climat : "Arrêtons d'utiliser les océans comme une poubelle universelle", clame Jean-Michel Cousteau
03:49
Yves Calvi & Loïc Farge

Quelles sont les effets observés du réchauffement climatiques sur nos océans ? "Cela fait 69 ans que je fais de la plongée, depuis que mon père m'a mis un autonome sur le dos et m'a poussé par-dessus bord. Je peux vous dire qu'il y a des changements dramatiques", clame Jean-Michel Cousteau. Il cite la montée de la température de l'eau, le corail qui se meurt et la disparition des protections naturelles des côtes.

"Cela affecte toutes les industries de la pêche, mais aussi énormément de gens qui vivent sur les côtes", poursuit l'océanographe, parrain de la quatrième journée consacrée au climat sur RTL.

La protection des océans, c'est la protection de nous-même

Jean-Michel Cousteau, océanographe

"La mer ne change pas partout, mais elle change énormément", insiste-t-il. "Dans le Midi, j'allais me baigner autrefois avec mon masque et mon tuba. Désormais, je n'irai plus, car je vois aujourd'hui des poissons morts", raconte-t-il.

"Il faut arrêter d'utiliser les océans comme une poubelle universelle et un égout universel", clame Jean-Michel Cousteau. "Cela affecte tout ce qui se trouve dans les océans, et au final chacun d'entre nous sur la planète". 

À lire aussi

Pour lui, le problème vient essentiellement de nos émission de CO2. "La protection des océans, c'est la protection de nous-même", poursuit-il. "Si les gens sont intéressés par le sort des générations futures, il faut se réveiller". Pour lui, l'occasion se présentera à Paris en fin d'année lors de la grande conférence sur le climat

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/