2 min de lecture RTL bouge pour la planète

Aux États-Unis, la fracturation hydraulique fait florès

REPLAY - La première économie mondiale fait une surprenante révolution des énergies renouvelables avec le gaz et le pétrole de schiste.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Aux États-Unis, il n'y a pas de mal à la fracturation hydraulique Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont Journaliste RTL

Dans le Dakota du Nord, à la frontière canadienne, on pratique la fracturation hydraulique pour récupérer le pétrole de schiste sans vraiment se soucier de l'environnement et du changement climatique

Dans cet état du nord des États-Unis, les paysans n'exploitent plus le bétail comme il en était coutume, mais ont largement augmenté leurs revenus en signant des contrats avec les compagnies pétrolières. Pour illustrer ce revirement, un seul puis présent sur les terres rapporte à son propriétaire près de 5.000 euros par mois. Malgré les dangers pour l'environnement que peut représenter cette exploitation, personne sur place ne semble alerté par la situation. 

"D'après ce que j'ai vu la fracturation est OK. Je ne pense pas que ce soit pire que les produits chimiques que les fermiers et tout un chacun utilisent sur les terres", dit une ancienne éleveuse de chèvre. "Mais je ne sais pas, je ne sais vraiment pas...", précise devant sa ferme celle que son mari surnomme désormais la "reine du pétrole".

Tout le monde est d'accord

Sur place, personne ne sonne réellement la révolte, puisque la quasi-totalité de la population profite de cette manne pétrolière. La ville de Williston, surnommée la "boomtown de l'Amérique", a par exemple vu sa population quadrupler en l'espace de cinq ans, une croissance qu'ont également connu les finances de la commune. Ainsi, le maire, responsable de l'expansion de sa ville, ne s'intéresse guère aux répercussions sur l'environnement.

À lire aussi
Des vêtements dans une Ressourcerie environnement
"Journée des solutions" : Hopaal, la start-up toulousaine qui recycle les vieux vêtements

"Nous forons 3 kilomètres sous terre, donc je ne pense pas qu'il y ait un risque pour l'environnement. J'en suis pas si sûr que ça. C'est comme croire en Dieu. C'est ce que pense de la fracturation hydraulique. Vous croyez en Dieu ? Vous devriez !", répond ainsi l'intéressé.

Même les contestations, incarnées par la chanteuse Chris Kitco, ne sont pas fermes. Pour l'artiste, la fracturation hydraulique est une fatalité qu'il faut simplement tenter d'encadrer un minimum. "Je n'ai jamais dit qu'il fallait mettre un coup d’arrêt complet à l'exploitation", explique-t-elle. "Je sais que ça n'est pas réaliste. Ce que je veux dire, c'est qu'il faut faire ça avec plus de contrôle et plus de tests de l'eau", poursuit-elle.

À l'heure où l'Amérique est confrontée aux problématiques du changement climatique, l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste est une question à méditer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RTL bouge pour la planète États-Unis Gaz de schiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants