1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Yvelines : un professeur s'étouffe, une de ses élèves lui sauve la vie
1 min de lecture

Yvelines : un professeur s'étouffe, une de ses élèves lui sauve la vie

VU DANS LA PRESSE - Grâce à la manoeuvre de Heimlich, apprise lors de son PCS 1, une lycéenne de 17 ans a sauvé la vie de son professeur, qui était en train de s'étouffer.

Des lycéens dans une classe (illustration)
Des lycéens dans une classe (illustration)
Crédit : Ali AL-DAHER / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

C'est un accident qui aurait pu virer au drame, un professeur d'économie-droit s'est étouffé en mangeant un gâteau tandis qu'il donnait cours à des élèves de terminale STMG au lycée Jean-Vilar à Plaisir, dans les Yvelines. Heureusement pour l'enseignant, l'une de ses élèves a pratiqué un geste de premiers secours, qui lui a permis d'expulser l'aliment coincé.

Mercredi 31 mars, cet enseignant de 61 ans a bien cru y rester après s'être étouffé avec un gâteau pendant la pause. "J’essayais de respirer. Il n’y avait rien qui venait. Mes voies respiratoires étaient complètement obstruées", a confié Benoît Meurisse à 78 Actu. L'homme se souvient avoir été "tétanisé, incapable de faire quoi que ce soit". Alors, pour tenter de dégager l'aliment, il a bu de l'eau, ce qui n'a fait "qu'empirer" la situation, selon Anaïs, 17 ans.

Anaïs est une personne pour laquelle j’aurai toujours de la reconnaissance

Benoît Meurisse - Professeur d'économie-droit au lycée Jean-Vilar à Plaisir (78)

La lycéenne s'est alors souvenue de son PSC 1 (Prévention et secours civiques), qu'elle avait passé quelques années plus tôt au collège et a ainsi pratiqué la manoeuvre de Heimlich à son professeur, le geste de premiers secours le plus efficace en cas d'étouffement, rappellent nos confrères. Le sang-froid de la jeune fille a payé, puisque quelques instants plus tard, l'enseignant a repris sa respiration.

Son frère et sa sœur, tous deux médecins, ont assuré au sexagénaire qu'Anaïs lui avait sauvé la vie. Ainsi, pour remercier sa sauveuse, Benoît Meurisse lui a offert quelques jours plus tard une boîte de chocolats, lors d'une petite cérémonie devant la classe en compagnie de la direction du lycée. "Anaïs est une personne pour laquelle j’aurai toujours de la reconnaissance pour ce qu’elle a fait", a assuré le professeur à qui cet incident a donné l'envie de se former aux premiers secours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/