1 min de lecture Yonne

Yonne : un adolescent écroué après avoir poignardé deux sœurs

Après avoir reconnu les faits, le garçon de 14 ans a été mis en examen pour "tentative d'assassinat" et "violence volontaire avec arme".

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration) Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Arrêté vendredi 12 juin après l'agression au couteau de deux sœurs à Nailly, dans l'Yonne, un garçon de 14 ans, "qui a reconnu les faits" a été mis en examen et écroué dimanche soir 14 juin pour "tentative d'assassinat" et "violence volontaire avec arme" a révélé ce lundi 15 juin le parquet d'Auxerre, confirmant une information de L'Yonne Républicaine.

Vendredi vers 18h, le collégien, scolarisé dans le même établissement que les victimes, attendait les deux sœurs à la descente du bus scolaire à Nailly, petite commune située à côté de Sens. La plus jeune avait été grièvement blessée après avoir reçu 8 ou 9 coups de couteau de cuisine, tandis que son aînée souffrait de blessures plus superficielles. L'adolescent avait aussitôt pris la fuite à vélo. Il avait été rattrapé quelques mètres plus loin par un témoin, après avoir chuté sur le bas-côté. Les victimes étaient hors de danger ce lundi précise le parquet qui indique que le dépit amoureux était l'une des des pistes envisagées par les enquêteurs.

Vendredi soir, le recteur de l'académie de l'académie de Dijon, Denis Rolland, qui avait fait part dans un communiqué de sa "vive émotion" après les faits, avait annoncé la mise en place d'une "cellule psychologique, dès lundi" dans le collège, où sont scolarisés les trois adolescents.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yonne Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants