1 min de lecture Volkswagen

Volkswagen : l'ex-patron était au courant pour les moteurs truqués

Martin Winterkorn a reçu des emails sur le problème des moteurs diesel truqués un an avant que le scandale éclate, a annoncé le groupe allemand dans un communiqué.

Martin Winterkorn a démissionné le 6 janvier 2016
Martin Winterkorn a démissionné le 6 janvier 2016 Crédit : JOHANNES EISELE / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Il savait. Selon un communiqué de presse publié par le groupe Volkswagen, mercredi 1er mars, Martin Winterkorn, patron démissionnaire à la suite du scandale des moteurs diesels truqués, avait reçu un mémo en mai 2014. Il était présent au cours de réunions où le problème a été abordé, au moins un an avant d'être révélé, selon les informations de l'AFP. 

"Aucune attention particulière ne lui avait été initialement portée", nuance toutefois la direction de Volkswagen. Sur son site Internet, le groupe automobile allemand essaie tant bien que mal de redorer son image, après le scandale qui a révélé que ses voitures étaient équipées de logiciels faussant le résultat des tests antipollution. Dans son communiqué, Volkswagen fait savoir qu'il se défendra contre toute action en justice de ses actionnaires.

Le groupe en réfère à la plainte collective déposée contre lui fin février aux États-Unis. Près de 200 plaignants américains se sont associés pour réclamer des dommages et intérêts "significatifs" à Volkswagen. Au total, le constructeur a avoué avoir équipé 11 millions de ses voitures de ces logiciels truqueurs à travers le monde. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Volkswagen Scandale Auto
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants