2 min de lecture Agression

Viry-Châtillon : les deux policiers sont sauvés mais ont d'importantes séquelles

Selon "Le Figaro", les deux fonctionnaires grièvement brûlés le 8 octobre à la suite d'une attaque aux cocktails Molotov sont "sains et saufs".

Des policiers manifestent place de la République, le 20 octobre à Paris (Illustration)
Des policiers manifestent place de la République, le 20 octobre à Paris (Illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre

"Les deux policiers grièvement brûlés lors de leur agression le 8 octobre à Viry-Châtillon sont sains et saufs". Ce sont les premières informations communiquées au Figaro par le professeur Maurice Mimoun, chef du service chirurgie plastique, esthétique et traitement des brûlés de l'Hôpital Saint-Louis de Paris. Le professeur Mimoun a précisé au journal qu'il s'agissait de la première communication médicale officielle à ce sujet et que les deux patients ont tenu à ce que l'on témoigne de l'extrême violence de l'agression dont ils ont été l'objet. 

Le professeur Mimoun a indiqué qu'il n'avait pas communiqué mardi 18 octobre, jour de la sortie de l'hôpital de la policière, car le pronostic vital de son collègue était toujours engagé. "Aujourd‘hui, on peut être raisonnablement rassuré", a-t-il précisé au Figaro. "Ils souffraient de brûlures au visage et aux mains. La jeune femme a reçu des soins spécialisés et est maintenant traitée en soins externes", a-t-il assuré. Quant au jeune adjoint de sécurité, "brûlé au troisième degré profondément au visage et aux mains", il a "bénéficié des soins de réanimation réalisés par l'équipe du professeur Alexandre Mebazaa et des soins chirurgicaux prodigués par mon équipe", a expliqué le professeur Mimoun avant de communiquer davantage sur l'intervention chirurgicale : "[Elle] a consisté à l'excision de toute la brûlure et à son remplacement par une greffe prise sur son cuir chevelu. Ses mains ont été traitées puis immobilisées par des fixateurs externes permettant ainsi de les maintenir dans la meilleure position pour qu'elles récupèrent au mieux leur mobilité". 

Une longue phase de rééducation

Il a été demandé au professeur Maurice Mimoun pour quelles raisons les mains et le visage des policiers ont-ils été si gravement touchés. "Au moment où les projectiles et cocktails Molotov ont percuté leur véhicule, les policiers ont eu le réflexe de se protéger le visage avec leurs mains", a rappelé le professeur. "Malheureusement, ce réflexe appelé 'syndrome face-mains' ne permet pas de protéger le visage ni les faces dorsales des mains dont la peau est très fine donc très vulnérable. C'est pourquoi, ils ont été grièvement brûlés", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
Alain Finkielkraut, Académicien, le 1er décembre 2016 justice
Les actualités de 6h30 - Alain Finkielkraut : l'enquête avance sur l'homme en garde à vue

Le professeur a aussi précisé que "si le pronostic vital des deux policiers n'est plus engagé, il n'en demeure pas moins qu'une longue phase de rééducation et sans doute d'autres interventions chirurgicales seront nécessaires. La vie sauvée ne veut pas dire que leur parcours médical est terminé", a-t-il insisté. "Le visage et les mains sont les deux zones du corps les plus visibles. C'est pourquoi, il est important de préciser que le pronostic fonctionnel, social et esthétique des deux patients est quant à lui engagé. Ils garderont des séquelles importantes que nous nous efforcerons de limiter", a assuré le chef de service. 

Il a également souligné que les deux fonctionnaires de police ont "affronté cette épreuve avec énormément de courage et de dignité constamment entourés de leur famille". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression Essonne Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785420069
Viry-Châtillon : les deux policiers sont sauvés mais ont d'importantes séquelles
Viry-Châtillon : les deux policiers sont sauvés mais ont d'importantes séquelles
Selon "Le Figaro", les deux fonctionnaires grièvement brûlés le 8 octobre à la suite d'une attaque aux cocktails Molotov sont "sains et saufs".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/viry-chatillon-les-deux-policiers-sont-sauves-mais-ont-d-importantes-sequelles-7785420069
2016-10-24 08:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/N4_1lP-YVim30AU9Uu0Zog/330v220-2/online/image/2016/1023/7785408011_000-ha9t5.jpg