1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Vienne : un couple soupçonné d'avoir séquestré et torturé une femme pendant 2 mois
1 min de lecture

Vienne : un couple soupçonné d'avoir séquestré et torturé une femme pendant 2 mois

REPLAY - Les deux suspects ont été mis en examen et écroués dimanche 28 février, deux jours après la découverte dans la Vienne du corps d'une quinquagénaire.

Le corps de la victime, âgée de 57 ans, avait été découvert vendredi 26 février dans des vignes à Saint-Léger-de-Montbrillais (Vienne).
Le corps de la victime, âgée de 57 ans, avait été découvert vendredi 26 février dans des vignes à Saint-Léger-de-Montbrillais (Vienne).
Crédit : GILE MICHEL/SIPA
Vienne : un couple soupçonné d'avoir séquestré et torturé une femme pendant 2 mois
00:52
Christian Panvert & Geoffroy Lang

Un couple a été mis en examen dimanche 28 février à Poitiers et écroué, deux jours après la découverte dans la Vienne du corps d'une quinquagénaire. La victime a été séquestrée et torturée pendant deux mois, dans un drame apparemment lié à une vieille histoire de famille, sur fond de détresse sociale. Le corps de la victime, âgée de 57 ans, avait été découvert vendredi 26 février dans des vignes à Saint-Léger-de-Montbrillais, dans le nord de la Vienne.

L'homme de 55 ans a été mis en examen pour arrestation, enlèvement et séquestration suivis de la mort, ainsi que pour actes de torture et de barbarie de façon habituelle sur personne vulnérable, des chefs passibles de la réclusion à perpétuité. Sa concubine de 46 ans a été mise en examen pour arrestation, enlèvement et séquestration suivis de la mort, a indiqué le parquet. 

De nombreuses fractures et des traces de brûlures

Le corps de la victime portait de nombreuses traces de coups, brûlures et des fractures, a précisé le procureur adjoint Patrick Mairé à la presse. La victime aurait ensuite été étranglée, sans qu'il soit établi avec certitude si elle est décédée sur le lieu où elle a été abandonnée, ou transportée après sa mort.

Les mobiles du crime, commis dans un contexte de grande détresse sociale et intellectuelle, restaient dimanche assez flous. Il pourrait s'agir d'une "vengeance à la suite d'un différend familial" ancien, a indiqué le parquet : la victime connaissait les suspects, et avait notamment séjourné il y a 12 ans chez les parents de l'homme.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/