1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. VIDÉO - Chevaline : l'interpellation de l'ancien policier municipal "est un tournant dans l'enquête"
1 min de lecture

VIDÉO - Chevaline : l'interpellation de l'ancien policier municipal "est un tournant dans l'enquête"

ÉCLAIRAGE VIDÉO - Damien Delseny, reporter au service police-justice de "RTL", revient sur les derniers rebondissements de l'affaire de la tuerie de Chevaline.

Damien Delseny
Damien Delseny
Crédit : RTL.fr
VIDÉO - Chevaline : l'interpellation de l'ancien policier municipal "est un tournant dans l'enquête"
02:31
micros
La rédaction numérique de RTL

Un homme de 48 ans a été interpellé puis placé en garde à vue ce mardi 18 février dans l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline. Cet ancien policier municipal de Menthon-Saint-Bernard, à une quinzaine de kilomètres du lieu de la tuerie, sans lien direct avec les protagonistes du drame, "correspond au portrait-robot qui a été par les gendarmes, constitué à partir de plusieurs témoignages qui faisaient état de la présence d'un motard le 5 septembre 2012, tout près du lieu de la tuerie", explique Damien Delseny, reporter au service Police-justice de RTL.

La rédaction vous recommande

Ce motard "portait un casque assez particulier, assez longuement décrit dans l'appel à témoins" et "une légère barbe. C'est à partir de ce signalement, à partir de coups de téléphone, à partir de lettres, que les gendarmes ont pu cibler cette personne ce matin", poursuit le reporter. S'il est trop tôt pour se prononcer sur sa responsabilité exacte dans la tuerie, "c'est dans tous les cas un tournant dans cette enquête", assure le journaliste.

Car "depuis quasiment 18 mois, les gendarmes avaient axé leur enquête sur, notamment celui du père, qui avait un frère vivant en Angleterre". Au centre des interrogations, la question d'un "héritage extrêmement conflictuel dans la famille". Une piste finalement abandonnée au mois de janvier par les autorités anglaises.

"Le problème de cette tuerie, c'est qu'il y a effectivement des membres d'une même famille qui ont été tués mais aussi un cycliste qui passait par là et n'avait rien à voir avec cette famille, explique le reporter. C'est toute la complexité de cette affaire, avec des victimes qui ne se connaissent pas entre elles et un mobile qui reste encore totalement inconnu aujourd'hui".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/