1 min de lecture Vaucluse

Vaucluse : un boulanger condamné pour avoir filmé ses apprenties à leur insu

L'artisan aurait dissimulé son téléphone, en mode vidéo activé, dans les toilettes auxquels avaient accès ses stagiaires, selon les informations de "La Provence".

La balance de la Justice (illustration)
La balance de la Justice (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Un boulanger de 37 ans est accusé d'avoir épié et harcelé sexuellement ses deux apprenties boulangères de 17 ans. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende, jeudi 9 février par le tribunal de Carpentras, comme le rapporte La Provence. L'une des deux jeunes femmes avait retrouvé le téléphone de son maître de stage, activé en mode vidéo, dans les sanitaires de la boulangerie - située à Carpentras - en cherchant un rouleau de papier toilette. "Ce n'était pas dans le but d'obtenir des vidéos à caractère sexuel", s'est défendu le boulanger. Celui-ci affirme avoir installé ce dispositif pour surveiller les deux apprenties qui, selon lui, se rendaient trop fréquemment aux toilettes "pour surfer sur les réseaux sociaux ou jouer avec leur téléphone portable".
 
Au-delà de la caméra dissimulée dans les toilettes, les deux victimes affirment également avoir été les cibles de propos et de gestes pour le moins inadaptés de la part du même boulanger. Le maître de stage se permettait des questions personnelles ayant trait à leurs vies sexuelles. Outre les deux mois de sursis et l'amende de 500 euros, celui-ci a été condamné à verser 500 euros aux deux jeunes femmes, pour le préjudice moral.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaucluse Faits divers Stages
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants