1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Var : l'homme recherché pour avoir tué un policier s'est suicidé
1 min de lecture

Var : l'homme recherché pour avoir tué un policier s'est suicidé

Le sexagénaire avait pris la fuite lundi 7 décembre après avoir blessé deux policiers, dont un mortellement à Cavalaire-sur-Mer.

Gendarmes en patrouille à La Mole à la recherche de l'homme qui a tué un policier le 7 décembre.
Gendarmes en patrouille à La Mole à la recherche de l'homme qui a tué un policier le 7 décembre.
Crédit : Jean-Christophe MAGNENET / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après environ 24 heures de cavale, l'homme de 65 ans recherché par les gendarmes près de Cavalaire-sur-Mer pour avoir mortellement blessé un policier municipal lundi 7 décembre s'est suicidé d'une balle dans la tête.

"L'homme a été repéré par une patrouille un peu après 18h. Il a fait feu à deux reprises vers les gendarmes avant de se tirer une balle dans la tête", a expliqué le procureur de la République de Draguignan, Ivan Auriel. Il précise qu'aucun membre des forces de l'ordre n'a tiré et que personne n'a été blessé.

Fin d'une chasse à l'homme

Une véritable chasse à l'homme avait été lancée, avec une centaine d'hommes, des équipes cynophiles et un hélicoptère pour le retrouver. Lundi, les gendarmes, informés d'un différend au domicile d'un couple et apprenant que l'homme était "dangereux" et connu aussi pour des conflits avec ses voisins, avaient mis en place un dispositif autour de leur habitation en attendant l'intervention du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie.

Une patrouille de trois policiers municipaux, dans le cadre du dispositif, se trouvaient à environ 400 mètres de l'habitation en question, "en retrait" des gendarmes, avait expliqué Ivan Auriel. Équipé "d'armes lourdes", l'homme est parvenu à prendre la fuite sur un quad de type buggy, et a tiré "sans sommation" sur les policiers municipaux quand il est arrivé à leur niveau. Deux d'entre eux ont été touchés : l'un légèrement aux jambes, et le deuxième, grièvement, à l'abdomen est décédé mardi matin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/