1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Valls dramatise la montée du FN
1 min de lecture

Valls dramatise la montée du FN

REPLAY INTÉGRAL - Manuel Valls semble opter pour une stratégie de dramatisation pour faire face à l'avancée du Front national. Est-ce une bonne tactique ?

Valls dramatise la montée du FN
30:53

On refait le monde avec :
- Hélène Pilichowski, journaliste,
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro,
- Denis Tillinac, écrivain,
- Olivier Mazerolle, journaliste et directeur de la rédaction du quotidien La Provence.

Manuel Valls a peur que la France se fracasse contre le FN

À deux semaines des élections départementales, Manuel Valls multiplie ses interventions pour mobiliser les électeurs. Interrogé dimanche matin sur I-Télé, le Premier ministre a une fois de plus mis en avant le danger d’une poussée du Front national, lors des prochaines élections.

"J'ai peur pour mon pays. J’ai peur qu’il se fracasse contre le Front national", a expliqué le chef du gouvernement, en reconnaissant que le parti que dirige Marine le Pen pourrait réaliser un "score sans précédent" à l’occasion de ces élections départementales. "Le Front national, son programme de sortie de l'euro, de sortie de la politique agricole commune, c'est un désastre pour le pays, c'est la ruine pour les Français", a-t-il insisté.

Manuel Valls utilise-t-il la bonne stratégie pour couper l'herbe sous le pied du FN ?

À lire aussi

Olivier Mazerolle estime que le Premier ministre ne tente pas de convaincre, mais utilise le "danger" que représente le Front national pour mobiliser les électeurs. Or, ces derniers ne tiennent pas compte de ce genre d'argument. Pour lui, la stratégie employée par Manuel Valls est donc inefficace.

Ce genre d'argument ne passe absolument pas, les électeurs s'en moquent.

Olivier Mazerolle, journaliste et directeur de la rédaction du quotidien La Provence

Ivan Rioufol, de son côté, pense que cette diabolisation du Front national ne réussira pas à intimider les électeurs. Au contraire, elle met en avant la crise au sein de la gauche, qui n'a plus d'idées nouvelles à proposer.

Le Parti socialiste n'a pas de proposition, sinon celle d'essayer de faire peur en disant que si le FN arrive, ce sera pire.

Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro
RTL vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/