1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Une trekkeuse française échappe à la mort dans l'Himalaya : "J'ai cru que j'allais mourir", raconte-t-elle
2 min de lecture

Une trekkeuse française échappe à la mort dans l'Himalaya : "J'ai cru que j'allais mourir", raconte-t-elle

INVITÉS RTL - Marie-Charlotte a miraculeusement survécu le 21 avril à une chute de quinze mètres lors d'un trek dans l'Himalaya, à plus de 6.000 mètres d'altitude.

Une photo de l'Himalaya (illustration)
Une photo de l'Himalaya (illustration)
Crédit : AFP/MATHEMA PRAKASH

La randonnée sportive de Marie-Charlotte et Jacky dans les sommets enneigés de l'Himalaya a failli tourner au drame le 21 avril dernier, quelques jours seulement après la mort de douze sherpas népalais dans l'Everest. Le quinzième jour de trek, la jeune femme a chuté alors qu'elle descendait un col en rappel, à 6.200 mètres d'altitude.

"Notre corde était insuffisamment longue, et il me restait quinze mètres à faire", raconte Marie-Charlotte, amatrice éclairée de randonnées sportives en montagne. "Il y avait une corde fixe, je ne sais pas depuis combien de temps elle était là. Dès que je m'y suis accrochée et que j'ai commencé à descendre, elle a lâché. J'ai basculé en arrière", poursuit-elle au micro de RTL.

Sauvetage miracle

En bas du col, Jacky, son compagnon, assiste à toute la scène. Il voit Marie-Charlotte glisser sur le col et rebondir sur les rochers. "Elle était complètement inconsciente, on avait l'impression de voir un pantin désarticulé", se souvient-il.
Marie-Charlotte ne doit sa survie qu'à la chance et aux réflexes de l'un de leurs sherpas népalais. Celui-ci a rattrapé la jeune femme in extremis alors que, toujours inconsciente, elle dévalait le col jusqu'à un gouffre qui venait d'engloutir une partie de leur matériel. "Heureusement qu'il était là, sinon je finissais au fond de la crevasse", raconte Marie-Charlotte.

La jeune femme a cru perdre la vie dans les sommets enneigés. "J'avais les yeux ouverts, je me suis sentie basculer en arrière et j'ai cru que j'allais mourir. (..) J'ai perdu connaissance sur la fin de la chute mais au début, j'ai parfaitement conscience que c'est la fin", témoigne-t-elle.

Les deux jambes et une côte cassée

À lire aussi

La jeune femme a encore dû attendre vingt-deux heures avant d'être évacuée. Hospitalisée à Clermont-Ferrand, Marie-Charlotte souffre de multiples fractures aux deux jambes et a une côte cassée. "Ça relève du miracle, le fauteuil roulant, je ne l'ai que pour deux mois alors que j'avais cent fois plus de chances de l'avoir à vie", se réjouit-elle.

Malgré cette douloureuse aventure, pour elle la montagne, "ce n'est pas fini", assure-t-elle. "J'ai certainement un petit traumatisme", reconnaît la randonneuse. "Mais quand je vois les photos, je sais que la montagne reste ma passion", assure-t-elle.

Chaque année, les visiteurs désireux de tenter l'ascension des monts de l'Himalaya sont plus nombreux, malgré les risques.

À écouter

Une trekkeuse française échappe à la mort dans l'Himalaya : "J'ai cru que j'allais mourir", raconte-t-elle
00:07:01
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/