1 min de lecture Escroquerie

Une réussite assurée au code de la route en échange de 1.500 euros

Trois personnes ont été mises en examen jeudi 23 janvier à Mulhouse à la suite du démantèlement d'une escroquerie au code de la route, dont a bénéficié au moins une centaine de personnes, qui ont versé 1.500 euros en échange de l'examen.

Des candidats passent l'examen du code de la route
Des candidats passent l'examen du code de la route Crédit : SIPA / LCHAM
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Une escroquerie au code de la route a été démantelée et trois personnes mises en examen jeudi 23 janvier à Mulhouse. Cette "escroquerie très organisée" a profité à au moins une centaine de personnes, issues "de milieux culturels souvent un peu défaillants", parlant et lisant parfois mal le français, et qui avaient des difficultés à passer l'examen a indiqué la procureure de la République à Mulhouse, Edwige Roux-Morizot.

De 2016 à 2018, ces personnes sont venues de toute la France, grâce au bouche-à-oreille, pour passer le code de la route dans une auto-école de Mulhouse qui leur promettait la réussite en échange de 1.500 euros en liquide.

L'escroquerie était bien rodée avec l'un des trois individus mis en examen qui prenait la place de la personne censée passer le test, s'asseyait à côté d'elle pour lui souffler les réponses ou demandait à un proche de le faire.

Une fraude qui a rapporté au moins 150.000 euros

Les trois personnes mises en examen jeudi sont le gérant de l'auto-école, son père, qui en est l'ancien responsable, et le gérant d'une société de contrôles techniques qui était habilité à faire passer l'examen du code de la route. Ils ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée, corruption active et passive, complicité de corruption active et blanchiment d'escroquerie en bande organisée. 

À lire aussi
Des gendarmes  patrouillent près de la plage le 17 mars 2020. Landes
Confinement : attention, de faux gendarmes réalisent des contrôles

Le montant de la fraude s'élève "au bas mot à 150.000 euros", selon la procureure, qui souligne que les bénéficiaires verront "très vraisemblablement" leurs titres annulés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Escroquerie Code de la route Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants