1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. VIDÉO - Une adolescente passée à tabac à Gennevilliers car elle portait une jupe
2 min de lecture

VIDÉO - Une adolescente passée à tabac à Gennevilliers car elle portait une jupe

REPLAY - Une jeune fille de 16 ans a été rouée de coups lundi soir à Gennevilliers en raison de sa tenue vestimentaire, rapporte vendredi "Le Parisien".

Une jeune femme a été agressée par un groupe de filles à Gennevilliers.
Une jeune femme a été agressée par un groupe de filles à Gennevilliers.
Crédit : Capture d'écran vidéo Youtube
Une adolescente passée à tabac à Gennevilliers car elle portait une jupe
00:01:27
Sina Mir & Michael Ducousso

Une adolescente de 16 ans a été rouée de coups par trois autres filles, dans le tramway de Gennevilliers, lundi 18 avril. Les agresseuses reprochaient à leur victime de porter une jupe. Ce déchaînement de violence pour un simple vêtement a quand même eu de lourdes conséquences puisque la jeune fille battue est tombée quelques heures dans le coma.

D'après Le Parisien, qui rapporte cette histoire, l'affaire aurait commencé à prendre une mauvaise tournure à 19 heures, à l'arrêt de tramway devant le quartier du Luth. Alors qu'elle attendait là, la jeune fille, renommée Nadia par le journal, a été abordée par un petit groupe d'adolescents qui ont commencé à lui parler de sa tenue. Quelques minutes plus tard, trois filles arrivent et prennent le tram avec elle, en lui reprochant le port de la jupe. La situation s'envenime à tel point qu'une des trois filles l'attrape par les cheveux pour la sortir du tramway à l'arrêt suivant et la rouer de coups.

Une agression sans motif religieux a priori

En quelques instants, Nadia est passée à tabac et mise K.O. par les trois adolescentes. Alors qu'elle tombe inanimée au sol, des passants font fuir les trois brutes et appellent les secours. En reprenant ses esprits à l'hôpital, Nadia se verra délivrer une ITT de quatre jours et déposera plainte.

Plus tard dans la journée, celle qui a porté les coups les plus violents, âgée de 19 ans, apprend que sa victime est hospitalisée. Avec une des deux autres agresseuses, elle se rend au commissariat où elle est placée en garde à vue. Elle évite alors la comparution immédiate pour être convoquée devant la justice de 17 mai prochain.

À lire aussi

D'après les premiers éléments de l'enquête, le motif religieux n'aurait pas justifié l'agression. Ce ne serait pas non plus un règlement de comptes entre les quatre adolescentes qui n'habitent pas le même quartier. Quoi qu'il en soit, aucun motif ne peut justifier cet acte. Pour le maire communiste de la ville, Patrice Leclerc : "Rien ne justifie une telle violence. Si aucune motivation, autre que le désaccord avec la tenue vestimentaire, n’a été proférée, nous tenons à réaffirmer qu’aucun motif ne peut limiter la liberté individuelle et collective des femmes à se vêtir comme elles le souhaitent." Le premier magistrat de la ville demande désormais que la justice se montre sévère à l'égard des trois brutes qui ont molesté Nadia.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/