1 min de lecture Faits divers

Un TGV lancé à 140 km/h heurte un bloc de béton en pleine voie

Parmi les 173 personnes à bord, aucun blessé n'est à déplorer.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Interrogations et inquiétude après la collision d'un TGV Paris-La Rochelle avec un bloc de béton Crédit Image : AFP / SEBASTIEN BOZON | Crédit Média : Guillaume Chieze | Durée : | Date : La page de l'émission
Amélie James
Amélie James

Un TGV, en partance de Paris à destination de La Rochelle a percuté un bloc de béton dimanche 6 juillet à hauteur de Surgères (Charente-Maritime), selon le Parisien.

Alors qu'il circulait à une vitesse estimée à 140 km/h, le train a heurté une plaque de béton de "moins de 10 kilos et de moins d'un mètre de long", comme l'explique le quotidien. Lors du choc, le train n'a pas déraillé et aucun des 173 passagers n'a été blessé. 

"On a entendu des bruits de cailloux, le train a vibré sur les rails et un gros impact sur la fenêtre", relate un voyageur sur Twitter.

Il a fallu attendre près d'1h30 pour que le train reprenne la route en direction de La Rochelle. Le choc a également entraîné l'immobilisation du train venant en sens inverse (La Rochelle - Paris) durant une trentaine de minutes, soit le temps nécessaire de s'assurer que les voies n'étaient pas endommagées. 

À lire aussi
Le palais de justice de Metz (archives) faits divers
Moselle : trente ans de réclusion pour l'assassinat de son beau-père

La SNCF a d'abord dénoncé un acte de malveillance avant de déclarer que la plaque de béton pourrait provenir d'un chantier à proximité. L'enquête a été confiée aux gendarmes de Surgères. La société a porté plainte. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Trains SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants