1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Un tétraplégique en prison porte plainte contre l'administration péninentiaire
1 min de lecture

Un tétraplégique en prison porte plainte contre l'administration péninentiaire

Info RTL REPLAY / INFO RTL - L'homme est suspecté d'être le meneur de la "bande du Petit bar", à l'origine de l'assassinat de l'avocat Antoine Sollacaro.

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration)
Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Un tétraplégique en prison porte plainte contre l'administration péninentière
01:44
Valentin Chatelier

Tétraplégique depuis plus de 10 ans à la suite d'un accident de moto, Jacques Santoni a passé 80 jours en prison à Fresnes après sa mise en examen concernant l'assassinat de l'avocat Antoine Sollacaro, en octobre 2012. Il est également suspecté dans plusieurs règlements de comptes avec la "bande du Petit bar" à Ajaccio, dont il serait le meneur.

L'homme de 37 ans et ses avocats ont décidé de déposer plusieurs plaintes, notamment contre l'administration pénitentiaire. Il estime que son état de santé ne lui permet pas d'être pris en charge dans un milieu carcéral. Une piste confirmée par une énième expertise, évoquant une incompatibilité totale même pour un séjour bref.

Son état de santé est très affaibli, cette situation là sera constatée

Pascal Garbarini, l'avocat de Jacques Santoni

Son avocat, maître Pascal Garbarini, dénonce ce constat. "Les autorités policières et les autorités judiciaires sont en train de dire 'il est tétraplégique, donc il bénéficie d'une sorte d'immunité judiciaire'. C'est inacceptable, il est hors de question que M. Jacques Santoni qui fait l'objet de fantasmes policiers paye une addition qui n'est pas la sienne", a-t-il fait remarquer. "Son état de santé est très affaibli, cette situation là sera constatée et elle servira de base pour faire juger la responsabilité de l'administration pénitentiaire dans cette affaire", a résumé l'avocat.

Jacques Santoni espère par ailleurs se battre pour prouver son innocence, notamment dans la préparation de l'assassinat d'Antoine Sollacaro. De leur côté, les policiers le voient comme le leader de la "bande du Petit bar". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/