1 min de lecture Seine-et-Marne

Un prêtre gifle un enfant : les habitants de Champeaux choqués par ce geste

REPORTAGE - Dans la petite commune de Champeaux, en Seine-et-Marne, où un curé de 89 ans a giflé un bébé, les habitants sont interloqués mais pas étonnés.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Le prêtre qui a giflé un bébé sera poursuivi en justice Crédit Image : Capture Twitter | Crédit Média : Vincent Serrano | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Serrano
et La rédaction numérique de RTL

La vidéo d'un prêtre qui a giflé un bébé de deux ans et demi pleurant au cours d'un baptême a été visionnée des millions de fois depuis sa mise en ligne, jeudi 21 juin. L'homme d'Église sera poursuivi en justice. Dans la petite commune de Champeaux (Seine-et-Marne), où se sont déroulés les faits, les habitants sont interloqués.

Mélanie, habitante du village, témoigne au micro de RTL : "En tant que maman, qui a baptisé ses enfants à l'église de Champeaux, je suis choquée. Ce geste de violence... Il n'a pas à faire ça", estime-t-elle. Même son de cloche chez Frédéric, un autre résident de la commune. "Il y a un an de ça, j'étais au baptême de mon neveu, avec mon enfant de deux ans qui courait dans l'église, il a parlé comme un chien à mon enfant", raconte l'homme, qui était ensuite sorti de l'édifice religieux.

Michel, un fidèle paroissien, préfère parler lui d'un prêtre d'une autre génération, "vieille école", et le défend à demi-mot. L'homme d'Église est en effet âgé de 89 ans. "Je pense que c'est un homme d'un certain âge qui a pété les plombs. Ce qui peut surprendre, c'est qu'il ne reconnaisse pas que ce n'est pas normal." Tous s'accordent sur un point : ils ne souhaitent plus voir ce prêtre dans une église.

Vendredi 22 juin, l'évêque de Meaux, Mgr Nahmias, a réagi en suspendant le prêtre de toutes célébrations de baptême ou de mariage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-et-Marne Église Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants