1 min de lecture Toulouse

Un détenu s'offre une piscine gonflable en prison

Il avait reçu ce cadeau estival de la part d'un proche venu lui rendre visite.

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration) Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
et AFP

"Oui, des piscines gonflables, il y en a en prison." L'aveu peut surprendre. Il émane pourtant de l'avocat d'un détenu qui, semble-t-il, voulait s'offrir une petite pause aquatique dans sa cellule de la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse. Celui-ci s'est fait remettre lors d'une visite une piscine gonflable qu'il s'apprêtait à installer dans sa cellule.

"Lors de la fouille à l'issue du parloir, un surveillant s'est aperçu que le détenu s'était fait passer une piscine gonflable par le visiteur", a déclaré à l'AFP maître Christian Ételin, conseil du prisonnier. "C'est tout petit. Ça peut être caché derrière un tee-shirt", explique l'avocat. Jean-Pierre Soudier-Miquel, secrétaire local du syndicat UFAP-UNSA Justice de Seysses, se souvient qu'une piscine gonflable avait déjà été projetée depuis l'extérieur dans la cour de promenade "il y a deux, trois mois".

14 jours de cellule disciplinaire

Les trafics en prison concernent tout type d'objets, explique le syndicaliste, évoquant la saisie, il y a peu, de "poissons rouges" qui avaient été frauduleusement introduits dans la prison. "Cela pourrait faire rire mais on a également retrouvé des armes en céramique par exemple", rappelle-t-il, sans compter les nombreux téléphones portables et les stupéfiants.
   
Ce trafic nourrit de plus les tensions entre prisonniers ainsi qu'entre détenus et gardiens, souligne Jean-Pierre Soudier-Miquel. Le détenu qui a été pris avec la piscine, ainsi qu'avec un téléphone portable, est accusé d'avoir menacé de mort le chef de détention. Il a été sanctionné de "14 jours de cellule disciplinaire", a précisé maître Ételin. "Et sans piscine", a-t-il plaisanté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Toulouse Prisons Détenu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants