1 min de lecture Croisière

Un couple débarqué d'une croisière en raison de la maladie d'Alzheimer

Alors qu'ils voyageaient à bord d'un paquebot au sud de l'Italie, Jean et Marie ont été priés de quitter le navire. L'équipage a évoqué des risques d'insécurité liée à la maladie d'Alzheimer dont souffre Marie, 81 ans.

>
Jean compte poursuivre la compagnie en justice et parle de "discrimination" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Mathieu Lopinot | Durée : | Date :
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'anniversaire de mariage a tourné au cauchemar. C'est en effet pour fêter leurs 50 ans d'union que Jean et Marie, un couple habitant dans les Côtes-d'Armor, avait décidé de s'offrir une croisière en Méditerranée au début du mois dernier. Mais le voyage ne s'est pas vraiment passé comme prévu, rapporte Le Parisien.

Le couple a été débarqué au sud de l'Italie, dans la ville de Brindisi seulement quelques heures après leur départ de Venise. La raison évoquée par la compagnie MSC Croisières ? Des risques d'insécurité pour Marie, 81 ans, qui souffre de la maladie d'Alzheimer.

Tout est parti d'une demande de Jean, qui souhaitait que la porte de leur cabine soit sécurisée sachant qu'elle ne fermait pas de l'intérieur. Le but étant d'éviter une fugue nocturne de l'octogénaire, précise le quotidien. Seulement, l'équipage a pris peur et a demandé l'avis d'une médecin présent à bord. "Elle a dit que la seule solution était de nous débarquer, alors qu’elle n’a jamais examiné mon épouse", s'indigne Jean auprès de nos confrères.

Des milliers d'euros de frais engagés

Résultat, le couple de retraités s'est retrouvé à 2.200 kilomètres de chez eux, "sans plan de vol", précise Jean. Après deux jours passés dans les Pouilles, ils parviennent enfin à rentrer chez eux mais avec une facture très salée : 950 euros de billets d'avion, d'hôtel et de taxi, sans compter les 3.200 euros déboursés pour l'intégralité de la croisière.

À lire aussi
Elizabeth et Jérémy se sont rencontrés en 1993 amour
Caen : il tente de retrouver son coup de foudre, rencontré sur un ferry il y a 26 ans

Jean compte aujourd'hui poursuivre la compagnie en justice et parle de "discrimination". Il souhaite que MSC Croisières rembourse tous leurs frais mais prenne également en charge leur "préjudice moral". Une demande qui pour l'instant n'a pas trouvé écho du côté de la compagnie. Le directeur France de celle-ci, Patrick Pourbais, affirme que le couple ne sera pas remboursé. En revanche, "si toutes les dispositions sont prises en amont, nous sommes d’accord pour faire une belle réduction sur une nouvelle croisière", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croisière Italie Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants