1 min de lecture Faits divers

Un conseiller de l’Élysée visé par une enquête à la suite d'une "dispute"

Jérôme Peyrat, conseiller politique à l’Élysée, a démissionné, le 6 janvier dernier, à la suite de l'ouverture d'une enquête "dans le cadre d’une dispute dans (sa) vie privée".

Jérôme Peyrat, à Paris, le 9 avril 2013
Jérôme Peyrat, à Paris, le 9 avril 2013 Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Jérôme Peyrat, conseiller politique à l’Élysée depuis mai 2019, a démissionné de son poste, le 6 janvier dernier, pour raisons personnelles. Cette décision fait suite à l’ouverture d’une "enquête préliminaire dans le cadre d’une dispute dans (sa) vie privée", a-t-il déclaré auprès de l'AFP, jeudi 23 janvier.

En charge des relations avec les élus locaux à l'Élysée, Jérôme Peyrat a une longue carrière politique derrière lui. Ancien conseiller des présidents Chirac et Sarkozy et élu régional d’Aquitaine, il a été directeur général de l’ex-UMP et a participé à la création du parti en avril 2002. Depuis 1995, il est maire de la Roque-Gageac (Dordogne), rapporte le Nouvel L'Obs.


Jeudi 23 janvier, il a indiqué démissionner "par respect pour l’institution présidentielle" à la suite d’un "événement survenu dans [sa] vie personnelle à la fin du mois de décembre 2019", et a dit faire l’objet d’une "enquête préliminaire", dans un communiqué transmis à l’AFP, confirmant les informations de Sud Ouest

Une dispute, les gendarmes alertés

Si ces investigations n’auraient "rien à voir avec [ses] fonctions professionnelles et politiques", l’enquête a été ouverte à la suite d'une dispute avec son ex-compagne qui aurait alerté les gendarmes. Le parquet de Bergerac s’est dessaisi de l’affaire et le dossier a été repris par le parquet général de Bordeaux. 

À lire aussi
Un commissariat de police (Illustration). faits divers
Marne : ils transforment leur appartement en piscine, la police intervient

Malgré les investigations en cours, Jérôme Peyrat a rappelé qu’il restait candidat à sa réélection à la Mairie La Roque-Gageac en mars 2020 et qu’en démissionnant, il entend "pouvoir s’occuper de la protection de (sa) vie privée et de celle de (sa) famille".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Politique Elysée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants