1 min de lecture Transports

Uber réfléchit à stopper UberPop sans même attendre la décision du Conseil constitutionnel

INFO RTL - Les Sages pourraient autoriser le principe même du co-voiturage contre rémunération et pourtant UberPop resterait inactif.

Selon l'Américain Uber, UberPOP compte plus de 400.000 utilisateurs réguliers en France.
Selon l'Américain Uber, UberPOP compte plus de 400.000 utilisateurs réguliers en France. Crédit : THOMAS OLIVA / AFP
Martial You
Martial You et Aymeric Parthonnaud

Après des mois de bras de fer, de polémiques, de tensions avec les taxis, Uber Pop jette définitivement l'éponge. Le Conseil constitutionnel se penche pourtant à partir de ce mardi 15 septembre 2015 sur la loi Thévenoud qui réglemente les relations entre voiture de tourisme avec chauffeur (VTC) et taxis. Un des articles concerne les applications de type UberPop à titre onéreux. Le Conseil pourrait aller à l'encontre de la loi en estimant que l'on peut se faire payer pour faire du co-voiturage. Autrement dit, les Sages pourraient autoriser le fonctionnement d'UberPop d'ici une semaine. Pourtant, selon nos informations, même si c'était le cas, UberPop pourrait ne pas réactiver son service. 

"Pas besoin d'attiser les braises"... Voilà ce qu'on dit du côté d'Uber en attendant la décision du Conseil Constitutionnel. Officiellement, Uber ne souhaite pas revoir ses chauffeurs tabassés et les véhicules sur le toit. Si UberPop était remis en selle, même pour 6 mois ou un an en attendant une nouvelle loi, le groupe ne réactiverait pas le service. Mais si le géant californien enterre si facilement la hache de guerre, c'est aussi parce qu'à Bercy, Emmanuel Macron a demandé aux "VTCistes" de faire profil bas. Le ministre les reçoit les uns après les autres depuis quelques semaines. Il n'a pas réussi à organiser une table ronde avec tous les acteurs alors il fait des réunions bilatérales. 

Et il demande aux VTC de montrer qu'ils sont prêts à négocier, prêts à repartir d'une page blanche. C'est le seul moyen, selon lui, d'intégrer un article plus favorable aux VTC dans la loi Macron 2 qu'il prépare pour le printemps 2016. Une solution qui semble efficace, certains VTCistes seraient même prêt à ce qu'on prélève une taxe de 10% sur toutes les courses pour financer le rachat des licences de taxi... La pomme de discorde entre les deux camps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Justice Taxis contre VTC
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779723094
Uber réfléchit à stopper UberPop sans même attendre la décision du Conseil constitutionnel
Uber réfléchit à stopper UberPop sans même attendre la décision du Conseil constitutionnel
INFO RTL - Les Sages pourraient autoriser le principe même du co-voiturage contre rémunération et pourtant UberPop resterait inactif.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/uber-pop-jette-l-eponge-sans-meme-attendre-la-decision-du-conseil-constitutionnel-7779723094
2015-09-15 07:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/USnaAhaRS5r3-9x8nxzvLw/330v220-2/online/image/2015/0624/7778859539_uberpop.jpg