1 min de lecture Troyes

Troyes : une femme de 85 ans décède dans la salle d'attente de l'hôpital

REPLAY - Une octogénaire qui venait d'être transférée de sa maison de retraite est morte dans la salle d'attente de l'hôpital de Troyes mardi 2 février.

Philippe-Robuchon RTL Midi Week end Philippe Robuchon iTunes RSS
>
Troyes : une femme de 85 ans décède dans la salle d'attente de l'hôpital Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : Gautier Delhon Bugard | Durée : | Date : La page de l'émission
Gautier Delhon-Bugard et La rédaction numérique de RTL

Beaucoup de questions après la mort d'une patiente de 85 ans dans la salle d'attente d'un centre médical de Troyes. Les faits se sont déroulés mardi 9 février. La vieille dame avait été prise en charge par une infirmière d'accueil, dans la salle d'attente des urgences, elle patientait, sous oxygène. Y-a-t-il eu dysfonctionnement alors qu'elle a été retrouvée morte un peu plus tard ? La direction affirme que les procédures ont été respectées.

Philippe Blua, directeur de l'établissement, assure qu'il n'y a eu "aucune erreur de la part du personnel". "Malheureusement, tous les 'box' étaient pris, explique-t-il. Mais si elle avait été mise dans un box il n'y aurait eu aucun geste différent. Il n'y a jamais eu d'attente dans la prise en charge, son état s'est dégradé assez brutalement puisque lors d'une visite de contrôle une aide-soignante a constaté qu'elle était inanimée et le médecin n'a pu que constater le décès", ajoute-t-il. Le directeur reconnait qu'il aurait peut-être fallu vu l'âge et l'état de santé de la patiente la laisser dans la maison de retraite elle aurait ainsi pu partir avec "plus de sérénité", dit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Troyes Faits divers Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants