1 min de lecture Seine-Saint-Denis

Après avoir chassé deux femmes voilées, le restaurateur reconnaît avoir "pété un câble"

Le patron d’un restaurant de Tremblay-en-France avait été filmé en refusant de servir les deux femmes et en tenant des propos islamophobes.

Le restaurateur qui avait chassé deux femmes voilées à Tremblay reconnaît avoir "pété un câble". (illustration)
Le restaurateur qui avait chassé deux femmes voilées à Tremblay reconnaît avoir "pété un câble". (illustration) Crédit : INDRANIL MUKHERJEE / AFP
109117333772423871640
Geoffroy Lang

24 heures à peine après avoir chassé deux femmes voilées de son restaurant à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, le dirigeant du Cénacle a présenté ses excuses. "J'ai pété un câble", a reconnu le restaurateur dimanche 28 août, avant de préciser qu’il avait quand même accepté de servir les deux clientes après coup. "Je tiens à m'excuser devant les caméras de mes paroles qui ont dépassé mes pensées", a-t-il rajouté au micro de BFM TV.

"Des gens comme vous, j'en veux pas chez moi, point barre [...] Madame, les terroristes sont musulmans et tous les musulmans sont des terroristes”, avait-il lancé à l’une des deux jeunes femmes samedi 27 août pendant que la seconde immortalisait ces propos. Au cours de la conversation qui avait suivie, le restaurateur avait exprimé son agacement face aux tensions qui entourent le port du burkini, en ajoutant qu’un de ses amis était mort au Bataclan pendant les attaques du 13 novembre. 

Après ce nouvel épisode de tension communautaire, le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF) a appelé à l'apaisement et invite ces dernières à ne pas agir par elles-mêmes. Le porte-parole du collectif, Marwan Muhammad, a par ailleurs fait savoir que les deux femmes avaient l'intention de porter plainte le 29 août au matin, avec le soutien du collectif. La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a fait savoir qu'elle saisissait la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra) pour punir le "comportement intolérable" du restaurateur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis Islamophobie Port du voile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784648854
Après avoir chassé deux femmes voilées, le restaurateur reconnaît avoir "pété un câble"
Après avoir chassé deux femmes voilées, le restaurateur reconnaît avoir "pété un câble"
Le patron d’un restaurant de Tremblay-en-France avait été filmé en refusant de servir les deux femmes et en tenant des propos islamophobes.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tremblay-le-restaurateur-qui-avait-chasse-deux-femmes-voilees-reconnait-avoir-pete-un-cable-7784648854
2016-08-29 17:23:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FH4sAoNi7vSXoC6Ac7dW1A/330v220-2/online/image/2016/0829/7784649072_le-restaurateur-qui-avait-chasse-deux-femmes-voilees-a-tremblay-reconnait-avoir-pete-un-cable-illustration.jpg