1 min de lecture Marseille

Trafic de drogue à Marseille : "On reste très déterminé", dit Éric Arella

INVITÉ RTL - Le Directeur interrégional de la police judiciaire revient sur le démantèlement d'un important réseau de trafiquants à la cité de La Castellane.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Trafic de drogue à Marseille : "On reste très déterminé", dit Éric Arella Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

L'un des plus important trafic de drogue de Marseille a été démantelé à la cité de la Castellane, dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. 250 policiers, dont 150 de la police judiciaire, ont donné l'assaut au petit matin lundi 18 juin et huit personnes ont été arrêtées. Éric Arella est le Directeur interrégional de la police judiciaire et il explique à RTL que "c'est un dossier qui a duré un an d'enquête". "La Castellane est la plus grosse cité des quartiers Nord de Marseille et elle retient l'attention des services de police locaux", précise-t-il. 

De part son positionnement, la cité est assez enclavée et "est le le ieu le plus important de trafic de drogue sur Marseille", poursuit Éric Arella. Si cette opération est impressionnante, elle n'est pas la première, comme le souligne le Directeur interrégional de la police judiciaire, précisant que "les trafiquants de cette cité ont déjà subi beaucoup de répressions ces dernières années". Les forces de l'ordre ont ainsi démantelé quatre gros trafics entre 2013 et 2016. "Des trafiquants ont subi de lourdes condamnations mais on a constaté qu'un trafic reprenait et s'organisait de nouveau", ajoute Éric Arella. 

On reste très déterminé

Éric Arella
Partager la citation

Comment faire lorsqu'il y a un démantèlement pour éviter qu'un autre trafic s'installe ? "La solution la plus importante qu'on essaie d'adopter sur Marseille est d'occuper le terrain le plus longtemps possible et de retarder la reprise du trafic", explique Éric Arella. "Sur Marseille on reste très déterminé sur cette action répressive et on n'aura de cesse de répondre si besoin est", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Police Cités
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants