1 min de lecture SNCM

Trafic d'armes et de drogues dans les bateaux de la SNCM

Huit marins de la SNCM vont comparaître le 10 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Marseille soupçonnés d'avoir participé à un trafic d'armes et de drogues.

Un bateau de la SNCM au port d'Ajaccio en décembre 2013 (archives).
Un bateau de la SNCM au port d'Ajaccio en décembre 2013 (archives). Crédit : PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Mauvais timing pour la SNCM. Alors que la société de transport maritime vers la Corse est en plein redressement judiciaire, huit de ses marins sont visés par une enquête et vont comparaître le 10 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Marseille, révèle Le Parisien. Les faits qui leur sont reprochés sont graves. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à un trafic d'armes et de drogues. Des produits illicites qui auraient été transportés depuis le continent vers l'île de beauté sur des bateaux de la SNCM, notamment de la cocaïne

Une organisation quasi mafieuse

Au total, 23 personnes sont concernées par l'affaire qui ne risque pas de faire du bien à l'image de la société de transport. Selon le quotidien régional, l'organisation serait quasiment mafieuse et très bien ficelée qui se sert du savoir des marins pour éviter les douanes et les forces de police. 

Parmi les prévenus, un nom interpelle plus que les autres. Celui de Camille Abboche, chef de la CFDT locale, qui aurait des liens très étroits avec le milieu mafieux corse, et aurait même envisagé de participer à un projet d'assassinat selon les révélations de l'enquête. La SNCM s'est déjà constituée partie civile et réclame jusqu'à 500 000 euros de dommages et intérêts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCM Trafic routier Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants