1 min de lecture Police

Toulouse : un homme meurt d'une fracture au crâne en cellule de dégrisement

Un sexagénaire a été retrouvé sans vie en cellule de dégrisement, dans la nuit de dimanche 7 à lundi 8 août. Il a succombé à une fracture du crâne.

La police est intervenue (illustration)
La police est intervenue (illustration) Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et AFP

Un homme d'une soixantaine d'années a été retrouvé mort dans sa cellule de dégrisement, dans la nuit de dimanche 7 août à lundi 8 août. Il serait décédé à la suite d'une fracture du crâne, selon le parquet de Toulouse.

Une autopsie a été pratiquée en présence du procureur de la République, mais celle-ci n'a pas mis en évidence de traces de coups. Elle a en revanche confirmé les causes du décès. Le parquet de Toulouse a ouvert une enquête, confiée à l'IGPN (Inspection générale de la police nationale).

L'homme avait été placé en cellule de dégrisement suite à un appel de riverains à la police municipale. Ces appels faisaient état d'un homme ivre sur la chaussée au cœur de la ville, rapportent nos confrères de La Dépêche du Midi, titubant et tombant à plusieurs reprises. Lorsque les policiers de la ville l'ont appréhendé, le sexagénaire était quasi inerte. Les forces de l'ordre ont dû l'aider à s'installer dans le véhicule de police, dans laquelle il s'est immédiatement endormi.

Lors de son admission au commissariat de police le plus proche, il a été examiné par un médecin qui n'a fait état d'aucune contre-indication. Ce n'est qu'au petit matin, entre deux et trois heures du matin lundi 8 août, que les policiers de permanence en voulant aller voir s'il avait dessaoulé, ont constaté le décès.

À lire aussi
faits divers
États-Unis : le suspect de trois meurtres aurait cuisiné le cœur d'une victime

De sources judiciaire et policière, aucun incident n'a été signalé avec l'homme, tant avec la police municipale qu'au commissariat de police.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Toulouse Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants