1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Toulouse : ils veulent appeler leur bébé "Jihad", la justice saisie
1 min de lecture

Toulouse : ils veulent appeler leur bébé "Jihad", la justice saisie

Un officier d'état civil a effectué un signalement auprès du procureur de la République après qu'un couple a souhaité appelé son enfant "Jihad".

Un bébé de six mois dans une maternité (illustration)
Un bébé de six mois dans une maternité (illustration)
Crédit : DIDIER PALLAGES / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

C'est un choix qui pose question. Dans le contexte terroriste actuel, la mairie de Toulouse a effectué un signalement au procureur de la République après qu'un couple a souhaité appeler son fils "Jihad". Selon une information du site actutoulouse.fr, l'enfant est né le 2 août dernier dans la Ville rose.

Ce prénom peut-il être accepté en France ? Telle est la question à laquelle devra répondre la justice même si ce n'est pas la première fois que ce prénom est inscrit à l'état civil.

Contrairement aux idées reçues, "jihad" signifie "abnégation", "effort", "lutte" voire "résistance" en arabe. "Le Jihad est une notion fondamentale en Islam. Elle a été faussement traduite par 'guerre sainte' dans notre imaginaire collectif et dans les esprits de certains courants violents… C’est une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être", explique Abderrahmane Oumachar, cofondateur du Centre toulousain de la spiritualité musulmane, au site d'actualité locale.

Que dit l'article 57 ?

Cependant, dans le contexte actuel, le spécialiste s'interroge sur l'attribution de ce prénom qui pourrait "susciter des incompréhensions" et "nuire à l'épanouissement de l'enfant". Or, d'un point de vue juridique, et selon l'article 57 du Code civil, le prénom choisi par les parents doit être "dans l'intérêt de l'enfant".

À lire aussi

Si le procureur de la République décide que le prénom est contraire à la loi, celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales. Dans ce cas là, les parents devront alors trouver un autre prénom à leur bébé. "En l'absence d'un nouveau choix de prénom par les parents conforme à l'intérêt de l'enfant, le juge attribue un autre prénom", précise le site officiel de l'administration française, relayé par Franceinfo

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.