2 min de lecture Faits divers

Tirs racistes à Beaune : les deux suspects contestent les faits

Les deux hommes de 31 ans ont été mis en examen et écroués ce dimanche 12 juillet, soupçonnés d'avoir tenu des propos racistes et tiré sur sept personnes dans la nuit du 29 au 30 juillet.

Deux hommes ont tiré sur 7 jeunes, dans la nuit du 29 au 30 juillet, à Beaune (Bourgogne).
Deux hommes ont tiré sur 7 jeunes, dans la nuit du 29 au 30 juillet, à Beaune (Bourgogne). Crédit : RTL.fr
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Les deux auteurs présumés de la fusillade Beaune, dans laquelle 7 personnes ont été blessées dans la nuit du 29 au 30 juillet, ont nié avoir tiré sur les victimes et avoir tenu des propos racistes, selon les informations du Parisien.

Les deux hommes de 31 ans, déjà connus de la justice pour des faits de vols et violences, ont été entendus par le parquet, après deux nuits de garde à vue. Loïc et Jean-Philippe ont été mis en examen et écroués ce dimanche 12 août à Dijon.

Devant les policiers de la PJ de Dijon, ils ont contesté la fusillade et les propos racistes présumés. Ils admettent avoir fait le déplacement dans une Renault Clio dans le quartier de Saint-Jacques, mais d'après leur version, ils recherchaient un homme à qui ils avaient prêté une voiture et qui ne la leur avait pas rendue.

À lire aussi
Une patrouille de gendarmerie (illustration) Toulouse
Toulouse : ouverture d'une information judiciaire pour un "viol en réunion" diffusé sur les réseaux sociaux

Ces propos sont en partie confirmés par le témoignage d'une femme, frappée par les deux hommes. Elle avait expliqué qu'elle avait cherché à s’interposer alors que les deux suspects se renseignaient sur la localisation de leur cible avec un de ses amis.

Altercation et grenade lacrymogène

Selon leurs déclarations, les deux suspects seraient tombés par hasard sur les 7 jeunes, âgés de 18 à 25 ans et blessés lors de la fusillade, et ont eu une altercation. S'ils avouent leur avoir jeté une grenade lacrymogène, ils nient avoir tenu des propos racistes. Les victimes et des témoins ont en effet affirmé que les occupants de la Renault Clio les avaient insultés de "sales bougnoules".

Loïc et Jean-Philippe nient également être revenus sur les lieux, 2h30 plus tard à bord d'une Mercedes, pour tirer sur le groupe. Mais une source proche de l’enquête se montre dubitative : "Des témoignages et des analyses techniques semblent confirmer que les deux suspects étaient bien les occupants de la Mercedes", a-t-elle expliqué au Parisien. L’arme qui a servi à la fusillade n’a pas encore été retrouvée.

Les deux suspects, arrêtés vendredi 10 août dans les Bouches-du-Rhône, sont poursuivis pour "tentative d'assassinat, violences aggravées" par des motifs racistes, avait indiqué Thierry Bas, le procureur de la République adjoint de Dijon. 

L'un des deux hommes est également mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de la force publique". Il est soupçonné d'avoir foncé en voiture sur un membre de la brigade de recherche et d'intervention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Côte-d'Or Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794409434
Tirs racistes à Beaune : les deux suspects contestent les faits
Tirs racistes à Beaune : les deux suspects contestent les faits
Les deux hommes de 31 ans ont été mis en examen et écroués ce dimanche 12 juillet, soupçonnés d'avoir tenu des propos racistes et tiré sur sept personnes dans la nuit du 29 au 30 juillet.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tirs-racistes-a-beaune-les-deux-suspects-contestent-les-faits-7794409434
2018-08-13 08:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B50Si9VMvHpSb-Auz12_9g/330v220-2/online/image/2018/0813/7794409655_carte-beaune.jpg