3 min de lecture Sauvetage en mer

Tempête Miguel : ce que l'on sait du chavirage d'une vedette la SNSM

ÉCLAIRAGE - Trois sauveteurs en mer sont morts le 7 juin au large des Sables-d'Olonne, après le chavirage de leur vedette, sortie en pleine tempête Miguel pour porter assistance à un bateau de pêche dont le marin est porté disparu.

>
Tempête Miguel : ce que l'on sait du chavirage d'une vedette la SNSM Crédit Image : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Alors que la tempête Miguel s'abat sur la cote Atlantique, trois sauveteurs ont perdu la vie lors du naufrage de leur vedette, venue porter secours à un patron de pêche d'Oléron. Parti vers 11 heures ce 7 juin, l'équipage de sept secouristes de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) devait aider un bateau de pêche qui avait activé sa balise de détresse, au large des Sables-d'Olonne.

L'opération a rapidement été compromise par la houle, faisant chavirer le SNS 061 Jack Morisseau à 800 mètres de la cote. Plusieurs sauveteurs sont restés coincés sous la coque du bateau, qui s'est ensuite échoué sur les rochers, tandis que quatre marins sont parvenus à regagner la terre ferme à la nage, annonçait la préfecture de Vendée ce matin.

Cependant, aucune trace du "Carrera", le bateau secouru, et de son capitaine, n'ont encore été décelées. Bien connu en Charente-Maritime, indique Sud Ouest, le petit chalutier était la propriété d'un patron de pêche venu de Saint-Georges-d’Oléron, Tony Guibert, toujours porté disparu vendredi en début d'après-midi. Selon l'AFP, le pêcheur n'était pas seul à bord "des débris et un canot de sauvetage vide" on été retrouvés, ajoute la préfecture maritime.  

Un important dispositif pour retrouver et secourir les naufragés

De nombreux moyens ont été mis en place pour porter secours aux victimes.Trois hélicoptères de la gendarmerie, les pompiers et la marine ont survolé la zone pour tenter de repérer les victimes, selon le constat d'un photographe de l'AFP. Une soixantaine de pompiers étaient également sur place.

À lire aussi
L'Ocean Viking, à Marseille, le 4 août 2019. sauvetage en mer
Migrants : immersion à bord de l'Ocean Viking durant un entrainement au sauvetage

Le centre opérationnel départemental a été activé, ainsi que le "Plan NOVI nombreuses victimes" - dispositif d'urgence destiné à secourir un nombre important de victimes dans un même lieu et à leur donner les premiers soins - et le Plan blanc, a précisé la préfecture, indiquant que les autorités préfectorales étaient sur place. 

Un "drame" d'envergure nationale

Le maire des Sables-d'Olonne, Yannick Moreau (LR), a évoqué "un drame absolu" assurant que sa ville était "sous le choc". "Sur un canot de sept sauveteurs bénévoles, des marins expérimentés, trois aujourd'hui sont décédés. Leur bateau a été fracassé par la dureté de la mer, parce qu'ils ont été déclenchés par le Cross pour aller porter secours à un navire en détresse.", a-t-il expliqué.

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy s'est également rendu sur place. Plusieurs membres du gouvernement ont fait part de leur tristesse et apporté leur soutien à la SNSM, comme le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Mes pensées accompagnent les sauveteurs en mer des Sables-d'Olonne endeuillés alors que leurs camarades portaient secours à un navire en difficulté. Je partage leur émotion et leur immense tristesse. Les opérations de secours se poursuivent", a-t-il écrit sur Twitter. 

Il est assez incompréhensible qu'il y ait un bateau à la mer un jour comme aujourd'hui.

Yannick Moreau
Partager la citation

Par ailleurs, le maire de la station balnéaire vendéenne se demande pourquoi un bateau de pêche était sorti en mer alors que le département avait été placé en alerte orange en raison de la tempête Miguel.

"Il est assez incompréhensible qu'il y ait un bateau à la mer un jour comme aujourd'hui", a-t-il fustigé. "Le canot de la SNSM des Sables est armé par un équipage de marins qui connaissent la mer, qui connaissent les conditions, c'est des pros. Ce sont des gens qui ont le coeur sur la main et qui sont prêts à risquer leur vie pour sauver les autres", a-t-il dit.  

L'action des bénévoles de la SNSM saluée par l'Assemblée

En ouverture de la séance du vendredi 7 juin, l'Assemblée nationale a rendu un hommage appuyé aux disparus. La ministre des Transports, Élisabeth Borne, s'est dit "bouleversée par le tragique accident" et a présenté ses condoléances à la famille après avoir confié que "toute la famille maritime" était "en deuil". Des mots salués par l'ensemble de l'hémicycle.

L'association SNSM, reconnue d'utilité publique, assure gratuitement des opérations de sauvetage en mer et compte environ 8.000 bénévoles

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sauvetage en mer Tempête Vendée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants