2 min de lecture Justice

Soupçonné de viols, Tariq Ramadan confronté à une de ses accusatrices

Le théologien musulman suisse Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été confronté jeudi 1er février à une de ses accusatrices au deuxième et dernier jour de sa garde à vue à Paris.

L'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viols par deux plaignantes
L'islamologue Tariq Ramadan, accusé de viols par deux plaignantes Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

Tariq Ramadan confronté à l'une de ses accusatrices. Convoqué mercredi 31 janvier par les enquêteurs de la police judiciaire, l'intellectuel controversé avait été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à son encontre pour "viols et violences volontaires".

Après la prolongation de cette mesure jeudi 1er février au matin, il a été confronté pendant plus de trois heures en fin d'après-midi à l'une des plaignantes qui se présente sous le pseudonyme de "Christelle", selon des sources proche du dossier. Au terme de cette confrontation, révélée par Le Parisien, Tariq Ramadan, qui nie les faits, a refusé de signer le procès-verbal, selon ces sources.

"Chacun est resté sur ses positions", a précisé l'une d'elles. Selon des sources concordantes, la confrontation a été suivie dans la soirée d'une nouvelle audition de Tariq Ramadan. À l'issue de sa garde à vue, il devrait être présenté vendredi matin au parquet de Paris, qui devra se prononcer sur la suite de la procédure, selon ces mêmes sources.

À lire aussi
L'EHPAD du Larmont à Pontarlier doubs
Doubs : une enquête ouverte après 20 morts suspectes dans Ehpad

Deux plaintes contre l'islamologue

À la suite du scandale Weinstein aux États-Unis, qui a entraîné dans de nombreux pays une libération de la parole de victimes d'abus sexuels, deux femmes ont accusé le théologien de les avoir violées. La première plaignante, Henda Ayari, accuse l'islamologue de l'avoir violée dans un hôtel parisien en 2012. La défense du théologien a versé au dossier des pièces censées discréditer la parole de cette ancienne salafiste devenue militante féministe.

La seconde plainte visant Tariq Ramadan a été déposée par une autre femme, "Christelle", fin octobre, quelques jours après la première. Les deux femmes avaient été rapidement entendues par la police, à Rouen et à Paris. Petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, Tariq Ramadan a été mis en congé d'un commun accord de l'université britannique d'Oxford où il était professeur d'études islamiques.

Il n'a pris publiquement la parole qu'à deux reprises depuis le début de cette affaire: sur Facebook, fin octobre, pour dénoncer une "campagne de calomnie" enclenchée par ses "ennemis de toujours", et sur Twitter, début novembre, pour démentir des accusations d'abus sexuels sur mineures dans les années 90 publiées par le journal La Tribune de Genève et pour annoncer une plainte pour diffamation.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Justice Faits divers Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792098694
Soupçonné de viols, Tariq Ramadan confronté à une de ses accusatrices
Soupçonné de viols, Tariq Ramadan confronté à une de ses accusatrices
Le théologien musulman suisse Tariq Ramadan, visé par deux plaintes pour viol en France, a été confronté jeudi 1er février à une de ses accusatrices au deuxième et dernier jour de sa garde à vue à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/soupconne-de-viols-tariq-ramadan-confronte-a-une-de-ses-accusatrices-7792098694
2018-02-02 03:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6Pu7ydXPmcNBEtZGFb5hrg/330v220-2/online/image/2018/0202/7792098698_l-islamologue-tariq-ramadan-accuse-de-viols-par-deux-plaignantes.jpg