2 min de lecture Seine-Saint-Denis

Seine-Saint-Denis : après avoir sauté d’une passerelle, un adolescent meurt noyé dans un canal

Son corps a été retrouvé coincé dans la vase par des plongeurs. Cela pourrait être la cause de son incapacité à remonter à la surface.

Un adolescent de 15 ans est mort noyé, jeudi 10 août en fin de journée, dans le canal de Chelles à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis).
Un adolescent de 15 ans est mort noyé, jeudi 10 août en fin de journée, dans le canal de Chelles à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis). Crédit : Google Street View
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Un adolescent de 15 ans est mort noyé, jeudi 10 août en fin de journée, dans le canal de Chelles à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis). Il avait sauté d’une passerelle, située à proximité immédiate du parc départemental de la Haute-Ile, comme le rapporte Le Parisien. Les pompiers ont été appelés vers 18 heures par les amis du jeune homme parce que ce dernier ne remontait pas à la surface après son saut.                                              

À leur arrivée, les secours ne sont pas non plus parvenus à localiser l’adolescent. Ce sont donc au moins deux plongeurs qui ont sondé le canal et retrouvé le corps inanimé une quarantaine de minutes plus tard, enfoncé, comme coincé, dans la vase. Selon les premiers éléments de l’enquête, cela pourrait expliquer qu’il n’ait pas pu remonter à la surface par ses propres moyens après son saut. Les secours ont effectué un massage pendant de longues minutes mais le décès du jeune homme n’a pu qu’être constaté. Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte.

Une passerelle fermée car pas aux normes de sécurité

L’adolescent vivait dans la commune voisine de Gagny.  Le maire (LR) de la commune a réagi à ce tragique accident. "C’est vraiment dramatique. Quand on est jeune, on n’a pas toujours conscience du danger", regrette Michel Teulet. Pourtant, il y a eu de nombreuses alertes selon un garde du parc.

"Tous les étés, des gamins viennent sur la passerelle pour se jeter dans l’eau mais c’est la première fois qu’il y un accident. Régulièrement, on leur demande de ne pas aller dessus. Il y a des barrières des deux côtés pour empêcher l’accès mais s’ils veulent vraiment passer, ils le font. Et nous, on ne peut que les avertir du danger", confesse-t-il en déplorant une certaine impuissance. "Au maximum on peut appeler la police pour les faire partir mais dès que les agents s’en vont, les gamins reviennent."

À lire aussi
Canal de l'Ourcq (illustration) Seine-Saint-Denis
Noisy-le-Sec : disparition d'un jeune homme de 17 ans après une bagarre

Selon le conseil départemental, responsable du parc de la Haute-Ile, "cette passerelle est fermée car elle ne répond pas aux normes de sécurité. Les gardes ont alerté les jeunes plusieurs fois sur le danger d’être sur cette structure et de sauter dans le fleuve. Mais malheureusement, ils n’ont pas autorité en dehors du parc".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis Faits divers Noyade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants