1 min de lecture Faits divers

Roms : un trafic de bébés en partie démantelé

Cinq personnes ont été arrêtées à Nancy et Bastia, soupçonnées de vendre des bébés appartenant à la communauté rom.

Un policier assurant la sécurité lors d'un déplacement de Manuel Valls à Saint-Denis, le 2 juin 2014 (image d'illustration)
Un policier assurant la sécurité lors d'un déplacement de Manuel Valls à Saint-Denis, le 2 juin 2014 (image d'illustration) Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La police est parvenue à démanteler en partie un réseau de trafic de bébés roms, mis en place entre la Corse et le continent. En tout, cinq personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue, dont la famille d'un enfant qui a été vendu.

Les interpellations ont eu lieu à Nancy et Bastia, en milieu de semaine. La police judiciaire de Marseille a identifié un couple de gens du voyage, habitant Nancy et soupçonné d'avoir acheté un nourrisson. À Bastia, trois autres personnes ont été appréhendées : l'organisateur de la vente et la famille biologique de l'enfant. 

Le bébé d'environ un an a été confié aux services sociaux. Au moins un autre nourrisson aurait été vendu de la même façon, à Ajaccio au mois de mai.

"Provocation à l'abandon"

Fin juillet, le personnel de la maternité de l'hôpital de Marseille, où le bébé vendu avait vu le jour, s'était interrogé sur la présence permanente d'un couple "adoptants" au chevet d'une jeune femme, âgée de 32 ans et vivant dans un camp rom des quartiers Nord.

À lire aussi
Des voitures Peugeot (illustration) faits divers
Yvelines : démantèlement d’un réseau de vols de véhicules, quatre personnes mises en examen

Ce couple "d'adoptants" avait été mis en examen pour "entremise lucrative pour abandon, provocation à l'abandon et obtention frauduleuse de documents administratifs" et placé sous contrôle judiciaire. Ces jeunes gens, âgés de 27 et 26 ans, avaient expliqué qu'ils ne pouvaient pas avoir d'enfant.

La mère biologique du bébé, déjà mère de cinq enfants, avait quitté l'hôpital après la vente pour regagner la Roumanie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Roms Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants