2 min de lecture Police

Qui sont Christian Flaesch et Bernard Squarcini, ex-dirigeants de la police en garde à vue ?

PORTRAITS - L'ancien directeur de la police judiciaire parisienne et l'ancien numéro 1 du renseignement intérieur sont dans la tourmente.

Bernard Squarcini l'ancien directeur central du renseignement intérieur français
Bernard Squarcini l'ancien directeur central du renseignement intérieur français Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Les ex-grands flics en eaux troubles. L'ancien patron du renseignement intérieur Bernard Squarcini et Christian Flaesch, ancien directeur de la police judiciaire parisienne, ont été placés lundi 26 septembre en garde à vue dans le cadre d'une instruction parisienne pour trafic d'influence et violation du secret d'instruction. Les deux hommes sont entendus par l'Inspection générale de la police nationale, la police des polices (IGPN), mais les motifs de la garde à vue n'ont pas été précisés. Il est néanmoins question d'une écoute téléphonique qui a capté une conversation assez compromettante entre ces deux grands pontes de la police.

Directeur du patron du "36 quai des Orfèvres" pendant sept ans jusqu'à son limogeage express en 2013 par Manuel Valls. Il venait d'être rappelé à l'ordre par le parquet pour avoir averti Brice Hortefeux d'une prochaine audition dans un dossier financier. Une source proche de l'enquête précise cependant que les faits pour lesquels il est entendu sont "distincts" de cette affaire. Un temps chargé de mission auprès du directeur général de la police nationale, Christian Flaesch s'est mis en disponibilité à l'été 2014 pour se reconvertir dans le privé. Il est ainsi devenu directeur général de la sécurité du grand groupe hôtelier Accor.

Bernard Squarcini impliqué dans trois affaires

Bernard Squarcini a longtemps été à la tête de la Direction centrale du renseignement intérieur (ex-DGSI). Considéré comme très proche de Nicolas Sarkozy, il avait été contraint de quitter son poste après l'élection de François Hollande en 2012. "Le Squale" - son surnom au sein de la police - a ensuite poursuivi sa route dans le privé à l'instar de Christian Flaesch. Il s'est mis à son compte dans le conseil aux grandes entreprises en matière de sécurité, en fondant la société Krynos en 2013.

Au cours de sa carrière, l'ancienne figure des renseignements français s'est aussi fait connaître pour être mêlé à plusieurs affaires judiciaires. Son nom est notamment cité dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy. Les enquêteurs veulent notamment connaître son rôle précis dans l'extradition en 2012 de Béchir Saleh, ex-grand argentier du régime de Kadhafi. C'est dans le cadre de ce dossier qu'une perquisition, vraisemblablement fructueuse pour les enquêteurs, avait été menée à son domicile en avril dernier.

À lire aussi
Le Président des Philippines Rodrigo Duterte  en novembre 2019 confinement
Coronavirus aux Philippines : "Tuez-les", dit le président à propos des contrevenants

Bernard Squarcini, qui conserve des relations étroites avec la police et entretient des contacts avec le pouvoir congolais d'après une enquête de L'Obs, avait en outre été condamné à une amende de 8.000 euros dans l'affaire des "fadettes du Monde" pour avoir récupéré des factures téléphoniques détaillées d'un journaliste afin de connaître l'identité d'une source. Son nom revient aussi dans l'affaire du cercle de Wagram, comme le rapporte Marianne. Enfin, il existe également des soupçons de trafic d'influence en lien avec un contrat passé entre Krynos et le géant américain du tabac Philip Morris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Renseignement Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants