1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 novembre : "Il n'y a pas grand chose à attendre d'Abdeslam", confie un rescapé
1 min de lecture

Procès du 13 novembre : "Il n'y a pas grand chose à attendre d'Abdeslam", confie un rescapé

INVITÉ RTL - Près de six ans après avoir échappé aux attentats du 13 novembre, Arthur Dénouveaux a fait face à Salah Abdeslam au tribunal lors de l'ouverture du procès ce lundi 8 septembre.

Ouverture ce mercredi du procès des attentats de 2015
Ouverture ce mercredi du procès des attentats de 2015
Crédit : Carine Schmitt / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Arthur Dénouveaux était l'invité de RTL Soir
07:12
Arthur Dénouveaux était l'invité de RTL Soir
07:12
Julien Sellier - édité par Nicolas Barreiro

On l'appelle déjà le procès du siècle. Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s'est ouvert ce mercredi 8 septembre à Paris. Près de 1.800 parties civiles ont attendu ce moment ces six dernières années. Si toutes les victimes n'ont pas assisté à la première journée d'audience, certaines ont tout de même tenu à être présentes et à faire face aux accusés.

"Ce n'est pas une journée très importante sur le plan judiciaire mais c'est une journée qui, symboliquement, a une valeur forte", explique Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan et président de l’association Life for Paris, invité sur RTL. "Les gens qui sont dans le box, c'est leur procès mais ce n'est pas pour ça que je viens, je viens pour la justice". 

Au cours de cette première journée d'audience, le seul membre encore en vie des commandos, Salah Abdeslam, a lancé une première provocation, "je tiens à témoigner qu'il n'y a pas de divinité à part Allah et que Mohamed est son messager". Rien d'étonnant pour Arthur Dénouveaux, "c'est dans la même lignée que ce qu'il avait pu faire à Bruxelles", assure-t-il. "Il n'y a pas grand chose à attendre de Salah Abdeslam ni même des autres personnes dans le box. Il y a beaucoup plus à attendre de la dignité de la justice", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/