1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès de Jawad Bendaoud : l'audition vertigineuse du "logeur de Daesh"
1 min de lecture

Procès de Jawad Bendaoud : l'audition vertigineuse du "logeur de Daesh"

RÉCIT - Au lendemain de l'ouverture du procès, Jawad Bendaoud, surnommé le "logeur de Daesh", a été entendu ce jeudi 25 janvier au tribunal de grande instance de Paris.

Mohamed Soumah et Jawad Bendaoud, lors de leur procès au tribunal de grande instance de Paris, ouvert le 24 janvier 2018
Mohamed Soumah et Jawad Bendaoud, lors de leur procès au tribunal de grande instance de Paris, ouvert le 24 janvier 2018
Crédit : BENOIT PEYRUCQ / AFP
Procès de Jawad Bendaoud : l'audition vertigineuse du "logeur de Daesh"
00:01:58
Cindy Hubert & Claire Gaveau

Des phrases chocs, des hurlements... Jawad Bendaoud, surnommé le "logeur de Daesh", a été entendu ce jeudi 25 janvier au deuxième jour du procès où il comparaît pour "recel de malfaiteurs terroristes". Une audition particulièrement déroutante.

Dans son box, celui qui était devenu la risée de la France entière au lendemain des attentats du 13 novembre est survolté. Un véritable moulin à paroles. Il enchaîne les histoires, il guette les réactions de l'auditoire, il mime tout.

Intarissable sur son trafic de drogues et sur ses plans drague, l'homme assure qu'il ne savait pas qu'il logeait des terroristes. "On essaye de me faire passer pour l'auberge espagnole. Allez youpi, j'accueille tout le monde. Mais franchement, vous pensez vraiment que je serai rentré à la maison comme je l'ai fait... Un petit joint, un film, un sandwich escalope/boursin alors que je venais de serrer la main de quelqu'un qui venait de tuer 130 personnes ? 

Des rires fusent dans la salle. Un rescapé des attentats, en fauteuil roulant, finit lui aussi par glousser bruyamment. Le rire au milieu de l'effroi. C'est le paradoxe de Jawad Bendaoud, qui livre pourtant des détails glaçants sur sa rencontre avec Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats du 13 novembre.

À écouter aussi

De son interview sur BFM TV à sa mise en examen, en passant par son audition en garde à vue... Jawad Bendaoud revient de manière décousue sur l'assaut de Saint-Denis et les jours qui ont suivi. Tout cela en évoquant aujourd'hui un véritable "traumatisme". "On m'a vendu un bœuf bourguignon, j'ai eu un couscous (...) Personne ne s'est rendu compte du traumatisme que moi j'ai subi", a-t-il déclaré pendant l'audience.

Une audience vertigineuse, sans véritable réponse à l'heure actuelle, sur ce que savait réellement le logeur des terroristes.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/