1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. PPDA accusé de viol : il souhaite "charmer" mais pas "forcer", défend Claire Chazal
1 min de lecture

PPDA accusé de viol : il souhaite "charmer" mais pas "forcer", défend Claire Chazal

VU DANS LA PRESSE - Face aux accusations dont fait l'objet Patrick Poivre d'Arvor, Claire Chazal a affirmé que son ancien compagnon n'était "en rien dans la violence".

L'ancienne présentatrice du Journal télévisé de TF1, Claire Chazal, le 7 octobre 2013.
L'ancienne présentatrice du Journal télévisé de TF1, Claire Chazal, le 7 octobre 2013.
Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Sa prise de parole n'est pas anodine et était quelque part attendue. Claire Chazal a réagi ce jeudi 4 mars aux accusations de viols dont fait l'objet Patrick Poivre d'Arvor. L'ex-présentateur du 20 heures de TF1 est sorti de son silence mercredi soir, deux semaines après les révélations du Parisien et après que le parquet de Nanterre a ouvert une enquête. 

"Bien qu'étant séducteur, aimant bien sûr conquérir, aimant même peut-être multiplier les conquêtes féminines, il n'est en rien ni dans la violence ni dans la force", a affirmé Claire Chazal sur France Inter. "Il ne s'est rien passé", avait quelques heures plus tôt assuré PPDA sur le plateau de Quotidien

Pour Claire Chazal, son ex-compagnon aime "convaincre par la parole, par ce qu'il est, par son charme, par sa position aussi - pourquoi ne pas le dire". Mais il n'aime "en rien arriver à forcer quelqu'un", a-t-elle expliqué. "Je pense même qu'il y a un orgueil chez lui qui fait que charmer, être aimé, c'est ce qu'il souhaite avant tout, et non pas forcer", décrit l'ancienne présentatrice des JT de TF1. 

Claire Chazal a estimé que la prise de parole de Patrick Poivre d'Arvor était nécessaire, car il était "essentiel que les choses puissent être dites un peu mieux". Elle indique également qu'il est "regrettable que dans certaines affaires des bourreaux supposés soient jetés en pâture devant le tribunal de l'opinion et le tribunal médiatique". Elle prône dans ce contexte "l'écoute des deux parties". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/