1 min de lecture Société

Pourquoi le patronat refuse-t-il de reprendre les négociations avec les routiers grévistes ?

REPLAY INTÉGRAL - Le patronat refuse de reprendre les négociations sur les salaires des routiers. Emmanuel Macron a présenté ses excuses aux anciens salariés de l'abattoir de porcs Gad, qu'il avait traité d'"illettrés". Le parti d'extrême gauche Syriza pourrait espérer la majorité absolue lors des élections législatives en Grèce.

Thomas Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
Pourquoi le patronat refuse-t-il de reprendre les négociations avec les routiers grévistes ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission

On refait le monde avec :
Philippe Bailly, conseiller en communication,
Xavier Couture, producteur de télévision,
Valérie Lecasble, conseillère en communication.

Grève des routiers : les négociations dans l'impasse

Les blocages sur les routes risquent de se poursuivre dans les prochains jours. Plusieurs fédérations patronales de transport routier ont annoncé mercredi qu'elles n'allaient pas poursuivre les négociations avec les routiers grévistes. Ces derniers, de leur côté, reprendront dimanche soir un mouvement amplifié, avec pour cibles les "grands groupes de transport".

À quoi joue le patronat français ?

Xavier Couture estime que la crise a touché de plein fouet le patronat, raison pour laquelle il ne peut pas se permettre de faire de grandes concessions. Selon lui, de nombreuses sociétés de transport font en effet face à une concurrence déloyale, notamment liée à la main d’œuvre.

Quelques grandes entreprises de transport emploient ces fameux salariés qui viennent de Pologne, qui coûtent 20.000 euros par an, alors qu'un salarié français ne coûte pas moins de 46.000 euros.

Xavier Couture, producteur de télévision
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants